outre-mer
territoire

Nicolas Sarkozy enflamme la toile avec ses "ancêtres gaulois"

politique
Nicolas Sarkozy à Franconville
©Martin BUREAU / AFP
Pour Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite, « dès que l’on devient français, nos ancêtres sont gaulois ». Cette petite phrase, au détour d'un discours tenu à l'occasion d'une réunion publique ce lundi soir à Franconville, a suscité de très vives réactions, indignées pour la plupart. 
Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite pour 2017, a affirmé lundi à Franconville (Val d'Oise) qu'à partir du moment où l'on devient français, "l'on vit comme un Français et nos ancêtres sont les gaulois". Cette déclaration a suscité de très nombreuses réactions d'indignation des politiques. 


Bruno Lemaire
©CITIZENSIDE / YANN KORBI / Citizenside

"Ne nous caricaturons pas" lance Bruno Lemaire 

"J'ai un grand-père pied-noir, j'ai une arrière grand-mère brésilienne, j'ai une mère qui est toulousaine, j'ai un père né à Paris, et je me sens avec toutes ces racines pleinement, entièrement, français", a déclaré Bruno Le Maire sur Radio Classique, interrogé sur les propos de son adversaire à la primaire. "Ne nous caricaturons pas, parce que nous nous affaiblissons quand nous nous caricaturons. Toujours", a-t-il lancé.

 

Soutien de Robert Ménard et d'Eric Ciotti et Samia Badat-Karam

En revanche, le maire de Béziers soutenu par le FN, Robert Ménard, a twitté son soutien à Nicolas Sarkozy, comme Eric Ciotti (LR) et Samia Badat-Karam (Secrétaire général de la fédération des entreprises d'Outre-mer (Fedom)



Sur les réseaux sociaux

Les propos de Nicolas sarkozy ont également entrainé de nombreuses réactions sur la page facebook de la 1ère. En voici quelques-unes:  
Sarkozy et les Gaulois
©Capture d'écran
Sarkozy et les Gaulois
©Capture d'écran

#Gaulois

Sur Twitter, le #Gaulois est également très présent, il est dans le top 5 des hashtags les plus utilisés. En voici quelques exemples :

 


 


 

 

#Dans la rue

Et à La Réunion, qu'en pensent les habitants ? Regardez ci-dessous les réactions recueillies par Réunion 1ère. 

©la1ere


 

Publicité