Municipales : Calédonie ensemble a déposé sept listes et en soutient quatorze autres

élections
Municipales 2020 : point de soutien à des listes par Calédonie ensemble (
©Laura Schintu / NC la 1ere
Calédonie ensemble assure son soutien à 21 listes en lice dans les municipales en Nouvelle-Calédonie. Sept sont portées par le parti. Six sont présentées comme des ententes communales menées par un candidat CE. Huit autres comptent des colistiers du mouvement.  
L'un après l'autre, les mouvements politiques affichent officiellement où va leur soutien pour le premier tour des municipales. Ce mercredi matin, c'est Calédonie ensemble qui a détaillé à la presse les 21 listes recevant son appui : douze en province Nord, sept en province Sud, deux en province des îles. Et à travers cette présence dans presque deux communes sur trois, le parti défend l'un de ses «points fondamentaux» : une implantation «pays». 
 

Les listes estampillées

Sur ces 21 listes, sept sont aux couleurs de Calédonie ensemble. A savoir :
• Nouméa autrement, une ville pour tous les Nouméens, de Magali Manuohalalo ;
• Le Mont-Dore solidaire, de Patrick Laubreaux ;
 Dumbéa autrement, une nouvelle ambition pour notre ville, de Yolande Verlaguet ;
• Païta autrement, une nouvelle énergie pour notre commune, de Manina Tehei ;
• La Foa, avant tout, c’est vous, de Marielle Keletaona ;
• la liste Calédonie ensemble, de Mickael Leme à l'île des Pins ;
• Ensemble pour Moindou, du maire sortant Jo Peyronnet.
 

Menées par un candidat CE

Six autres sont présentées comme des listes d'entente communale conduites par un candidat Calédonie ensemble :
• Une nouvelle ambition pour Lifou, de Jean-Eric Naxué ;
 Agissons ensemble pour Farino, du maire sortant Régis Roustan ;
• la liste Entente communale, du maire sortant Alexandre Nemebreux, à Sarraméa ;
• Bwapanû en avant !, de Vincent Jizdny, à Kaala-Gomen ;
• Poindimié, osons le changement, de Christian Toumidou, à Poindimié (lire par ailleurs)
• Nengone avec nous, de Lucien Bob, à Maré.
 

Soutien aux listes, communiqué de Ca lédonie ensemble by Françoise Tromeur on Scribd

 

Et aussi...

Il y a aussi ces huit listes pour lesquelles Calédonie ensemble prend position à Yaté, Bourail, Boulouparis, Koumac, Poya, Pouembout, Kouaoua et Voh. Ce sont :
• Ebunuire ne Yatré itea (de Victor Gouetcha, à Yaté), avec Eliane Atiti en deuxième place ;
• Bourail en accord (du maire Patrick Robelin), avec Virginie Paillard en quatrième  ;
• Ensemble, développons Boulouparis (de Jérôme Siret), avec Jean Kays en n°7 ;
• Construisons ensemble Koumac (de Marie Hyacintua Fiafialoto-Santino) ;
• Poya Nekö Horizon 2026 (de Jacques Bousquet) ;
• la liste Mouvement citoyen (de Yann Peraldi), à Pouembout ;
• la liste Kaawiipaa terre commune et avenir (du maire Alcide Ponga), à Kouaoua. 
• et Avec vous pour le renou'Voh (d'Emmanuel Louisy-Gabriel), à Voh.
 

Réaction d'un candidat

Ces soutiens affichés ne sont pas forcément du goût des premiers concernés. Dans la foulée, le candidat Christian Toumidou martèle : «Poindimié Osons le changement est une liste sans étiquette. Nous n'avons aucun lien avec Calédonie ensemble ni un autre groupe politique.»
 

Des propos dénoncés

Par ailleurs, si les forces non-indépendantistes jouent l'union par endroit, cela n'empêche pas non plus les polémiques. Calédonie ensemble dénonce ainsi les propos tenus lundi par Thierry Santa à l'issue d'un point presse spécial municipales de l'Avenir en confiance. 
 

«Menace»

S'exprimant «en tant que dirigeant du Rassemblement», le président du gouvernement collégial estimait qu'il était «plus facile d'avoir une même tendance politique» dans les collectivités «pour faire avancer au mieux les choses dans les communes». Calédonie ensemble y entend une «petite forme de menace ou de pression» : «Il ne faut pas, dans le cadre des élections, municipales en l'occurrence, instrumentaliser les collectivités pour essayer de faire peur aux électeurs», a déclaré Philippe Dunoyer, au micro de Laura Schintu.
©nouvellecaledonie