Palika, 2 ans de Covid, route de Katiramona, délinquance : l’actu à la 1 du vendredi 18mars 2022

l'actu du matin
Actu à la 1 18 mars 2022
L'actu à la 1 du 18 mars 2022 ©NC la 1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie avec le Palika qui demande l’organisation d’un référendum par l’ONU en 2024, l’arrivée du Covid il y a deux ans, la réouverture de la route de Katiramona et les chiffres de la délinquance.

Le Palika demande l’organisation d’un référendum par l’ONU

Un référendum d’autodétermination organisé par l’ONU, c’est la proposition formulée hier par le Palika. Le parti indépendantiste présentait à la presse les décisions prises lors de son 46e congrès, qui s’est tenu le week-end dernier à Voh. Cette consultation organisée par les Nations Unies remplacerait le 3e référendum de décembre, que le parti considère comme illégitime.

L’arrivée du Covid il y a deux ans

18 mars 2020-18 mars 2022 : cela fait deux ans, jour pour jour que la Calédonie vit au rythme de la pandémie de Covid-19.
Le pays a connu trois confinements, avec l’arrêt de l’activité économique.
2021 aura été difficile avec l’arrivée du variant Delta, responsable d’une vague meurtrière. Puis Omicron, plus contagieux, mais moins virulent, s’est installé.
Au total, 306 personnes sont décédées du Covid. La dernière victime en date a été annoncée hier. D’après le gouvernement, il s’agit d’une personne âgée qui n’était pas vaccinée et qui souffrait de comorbidités.
Près de 60.000 cas ont été recensés.
Le taux d’incidence continue sa baisse pour atteindre 304 cas pour 100 000 habitants. Quatre personnes sont actuellement suivies en réanimation.

Une économie morose mais des signaux positifs

Conséquence des deux ans de crise sanitaire, l’économie calédonienne toujours dans le dur. Elle était en difficulté depuis 2018, elle s’est enlisée en 2020 et 2021, selon les comptes économiques de la Nouvelle-Calédonie, publiés par l’Institut d’émission d’Outre-mer et l’Insee. Selon le rapport, le PIB a reculé de 3% en 2021, mais la situation a été moins catastrophique que prévue pour l'IEOM.

La route de Katiramona rouvre à 15 h

L’axe n’était plus praticable depuis un an et le passage de la dépression Lucas en février 2021. Il avait été enseveli sous des gravats.
S’en était suivi un imbroglio politique et administratif qui a compliqué le quotidien des quelques 300 habitants de Païta qui vivent dans le secteur, mais aussi ceux de Dumbéa.
La route du col de Katiramona sera officiellement ouverte à partir de 15 h cet après-midi.

Les chiffres de la délinquance en 2021

Des chiffres de la délinquance globalement "satisfaisants" pour le haut-commissariat qui a présenté hier le bilan sécurité pour l’année 2021.
Si les chiffres ont fortement augmenté en dix ans, quelques indicateurs restent stables depuis deux ans, comme les violences aux personnes.
Certains types d’infraction ont même baissé : -4,4 % pour les atteintes aux biens. Mais d’autres sont en nette hausse : + de 6 % pour les vols de véhicules et + de 12 % pour les violences conjugales.

Koumac met en place le couvre-feu des mineurs

C’est une décision radicale : un couvre-feu à Koumac pour les mineurs. Il prend effet dès ce soir. Le couvre-feu sera appliqué uniquement le week-end, vendredi soir, samedi soir et dimanche soir, de 20h à 5h le lendemain.
C’était une demande du maire de la commune Wilfried Weiss. Il s’agit de tenter d’endiguer une spirale de délinquance qui touche Koumac depuis ces dernières semaines.

10 et 5 ans de prison pour vol à main armée à Kouaoua

Aux assises, le procès pour vol à main armée en février 2021 à Kouaoua n’aura finalement duré qu’une seule journée. Les accusés Franck Moinburu et Dany Tarihaa ont été condamnés hier par la cour à 5 et 10 ans de prison. Une peine en deçà des réquisitions de l’avocat général qui avait requis 13 ans de réclusion criminelle.
Pour rappel, le gérant d’un commerce de Kouaoua avait été mis en joue par l’un des accusés, masqué et armé d’un fusil de chasse, tandis que son comparse s’emparait du butin. Ils étaient en état de récidive.

Statu quo pour les opposants à la construction d’un incinérateur de déchets dangereux à Ducos

Ce jeudi, la rencontre avec la société porteuse du projet n’a abouti sur aucune avancée. Le collectif de riverains demande a minima une mise en pause des travaux. Mais pour la société Promed, le temps presse. Une visite sur site, sur le terrain de l’ancien centre Raoul-Follereau, est prévue la semaine prochaine, avec les habitants opposés au projet.  

La journée mondiale du recyclage

Parmi les initiatives qui contribuent à améliorer l’environnement, un filet anti-pollution installé voilà deux ans au niveau de l’un des exutoires du port Moselle, à Nouméa. Un dispositif unique en Calédonie qui a fait ses preuves. Ce filet a permis de récolter plusieurs tonnes de déchets l’an dernier. Des déchets triés, puis recyclés.

L’invité de la matinale

Nous parlions environnement avec l’invité de la matinale, et en particulier de la problématique de l’eau. Anne-Claire Lévêque recevait le membre du gouvernement, Joseph Manauté, à quatre jours des assises de l’eau. A retrouver dans la journée sur notre site.

Les élections territoriales approchent à Wallis-et-Futuna

A Wallis et Futuna, quelques 9.500 électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche 20 Mars pour désigner les 20 membres de l’assemblée territoriale. La campagne officielle s’achève ce soir à minuit. 28 listes sont en lice dont la moitié menée par des nouveaux en politique.

Mondial-2022 : pas de match Tahiti/Vanuatu pour cause de Covid

Une fête un peu gâchée ce matin au Qatar. Tahiti devait jouer face au Vanuatu pour le compte des qualifications au Mondial-2022. Mais quelques minutes avant le match, la Confédération océanienne a décidé d’annuler le match. Il y avait trop de cas de Covid du côté de l’équipe du Vanuatu. Et donc pas assez de joueurs sur le terrain pour jouer selon l’OFC.
Demain, la Nouvelle-Calédonie entre en lice face aux Fidji. Match à suivre dès 4 heures du matin sur NC la 1ère.