publicité

Panne géante dans les communications à Mayotte : "C'est la cata !"

Plus de communications avec l'extérieur, plus de règlements par carte bancaire, pas de journaux... Depuis la mi-journée de lundi, les télécommunications sont fortement perturbées à Mayotte. Une panne qui serait dûe à un incident technique à Madagascar. 

  • Par Marie Boscher
  • Publié le , mis à jour le
"C'est la cata !" : voilà le résumé de la situation à Mayotte depuis la mi-journée de lundi. Privé de journaux pour sa revue de presse à cause de la panne géante qui touche le réseau des télécommunications de l'île, le journaliste de Mayotte la 1ère Bruno Minas a noté les premières conséquences visibles de cet incident :
 

On ne peut plus téléphoner à l'extérieur, on ne peut plus recevoir d'appels de l'extérieur, les paiements par carte bancaire ne fonctionnent pas, les distributeurs sont hors-service et ne donnent plus d'argent. Il est encore difficile de décrire toutes les conséquences de cette panne, mais il ne faut pas en rire car par exemple, le CHM informe que le 15, le numéro d'urgence pour joindre le centre hospitalier, fonctionne seulement si vous appelez avec un téléphone SFR ou Only.

 
 

"Coup de foudre à Mamoudzou"

Vers la mi-journée, presque tout s'est arrêté à Mayotte. Les mails et les appels sont en panne mais quelques applications fonctionnent encore pour communiquer avec l'extérieur, comme Messenger ou Whatsapp.

Certains ont évoqué un orage violent qui aurait pu frapper les câbles des réseaux de télécommunications et d'autres ont même craints une cyber-attaque. Mais il s'agit en fait d'une rupture sur le câble Lion 2 installé à Madagascar. 
 

Depuis, Orange a indiqué le rétablissement des services voix, sms et internet mobile pour ses clients. De son côté, SFR assure la même chose mais souligne que "les appels de et vers l’extérieur de Mayotte restent perturbés" et invite les clients à "privilégier les SMS et messageries instantanées".
 

Fracture numérique

Les usagers ont encore accès à certains réseaux sociaux et ont pu témoigner des coupures depuis lundi matin.
 

Pour le journaliste Bruno Minas, cette panne est une nouvelle preuve des différences entre l'Hexagone et les Outre-mer et de la vulnérabilité des territoires ultramarins :
 

Cette panne nous montre à quel point nous sommes dépendants d'Internet. Elle met en évidence la fracture numérique entre le Nord et le Sud. On a beau être un département français, on est éloignés de tout, sous-équipés par rapport à la métropole où il y a toujours des solutions d'urgence. Ca nous montre aussi à quel point nous sommes dépendants de pays, de régions sur lesquels nous n'avons aucune prise. Si c'était un sabotage, qu'est-ce qu'on pourrait faire ? On est dans une situation très vulnérable.


Les pannes sur les réseaux de téléphonie sont malheureusement plus fréquentes dans les Outre-mer où les services sont moins performants, bien qu'en amélioration chaque année. Fin juillet, le réseau Orange aux Antilles et en Guyane avait lui aussi été fortement perturbé. La vulnérabilité face aux changements climatiques, l'isolement et la dépendance aux états voisins sont autant de problématiques que rencontrent les territoires ultramarins et notamment, les territoires insulaires. En janvier dernier, l'archipel des Tonga dans le Pacifique s'était retrouvé coupé du monde pendant deux semaines en raison d'une panne.
 

[MISE A JOUR DU 10 AVRIL] Orange annonce dans un communiqué le "rétablissement de l'ensemble des services de téléphonie mobile". De son côté, SFR maintient que "les appels de et vers l’extérieur de Mayotte restent perturbés".
 

Sur le même thème

  • internet

    Cuba étend l'accès à internet et veut y défendre sa révolution

    Tous les Cubains peuvent depuis lundi avoir le wifi chez eux, un pas de plus vers la généralisation d'internet sur l'île, mais sous contrôle du gouvernement qui veut y défendre sa "vérité" et sa révolution, assure le vice-ministre des Communications.
     

  • internet

    Wallis et Futuna : de l'internet haut débit, vraiment ?

    La stratégie numérique souhaitée par l'Union européenne peine à se mettre en place à Wallis et Futuna. Plus d'un an après l'arrivée du câble numérique TuiSamoa, les débits déçoivent par rapport aux annonces. Un peu déçus, la plupart des utilisateurs d'internet sont de plus en plus sceptiques. 
    29 Mai
  • internet

    Une "brigade anti-discrimination" lancée sur Facebook

    Une plateforme sur Facebook baptisée "brigade anti-discrimination" a été lancée lundi par la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femmes/hommes Marlène Schiappa et le ministre chargé de la Ville et du logement Julien Denormandie au siège parisien du réseau social.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play