Des plages et ports ultramarins labellisés "Pavillon bleu" pour le développement durable

environnement
Plage de l’Hermitage
©Laura Philippon
401 plages et 106 ports français se sont vus remettre le label Pavillon Bleu, qui récompense les sites touristiques qui font des efforts en matière de gestion environnementale. Des communes polynésiennes, martiniquaises, réunionnaises ont obtenu le label cette année.
Le label Pavillon Bleu sur le tourisme durable, créé par l'association Teragir, vise à montrer l’engagement en matière de développement durable pour les plages et les ports récompensés. Cela permet avant tout de les rendre attractive pour les touristes sensibles aux questions environnementales et de mettre en valeur l’engagement des lieux envers la population locale. Il faut ensuite obtenir l’aval du jury national, puis d’un jury international et recevoir la visite d’un auditeur conseil, qui vient s’assurer que les règles soient respectées pour pouvoir recevoir le label.
  

Quels sont les critères ?

Afin d’obtenir ce label, que ce soit pour un port, une ou plusieurs plages, une commune doit répondre à plusieurs critères de gestion du site, des déchets, de l’eau, d’éducation et sensibilisation à l’environnement et de sécurité éthique et responsable.
  

18 sites récompensés en Outre-mer

Seize plages et deux ports ultramarins ont obtenu le label cette année. Parmi ces sites, douze plages polynésiennes et quatre réunionnaises, un port martiniquais et un autre en Polynésie. Comme en 2019, les plages réunionnaises du Boucan Canot, de l'Hermitage centre et des Roches noires, autour de la commune de Saint-Paul, ont été récompensées par ce label.
 
Les plages de Bora Bora ont primées pour la vingtième année consécutive. Pour ce qui est des ports, la Marina Taina a de nouveau obtenu le prix. Le port de plaisance du Marin en Martinique est également labellisé.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live