La Police de Sécurité du Quotidien, inaugurée aujourd'hui dans l'hexagone, déployée dans une seule commune d'Outre-mer

sécurité
Police Nouméa
©NCla1ere/Claude Lindor
Gérard Collomb inaugure ce mardi 18 septembre dans l'Essonne le dispositif de "Police de Sécurité du Quotidien". 30 quartiers difficiles sont désignés pour accueillir des effectifs de police supplémentaires. Parmi eux, un quartier de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.  
La création d'une "Police de Sécurité du Quotidien" (PSQ) était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Ce mardi 18 septembre 2018, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb inaugure officiellement dans l'Essonne ce dispositif qui concerne 30 quartiers difficiles rebaptisés "Quartiers de reconquête républicaine".

Concrètement, d'ici décembre 2018, dans quinze de ces quartiers, doivent être déployés 300 fonctionnaires de police supplémentaires. Et d'ici à juin 2019, les quinze autres sites recevront des renforts. 
 

Le quartier Montravel à Nouméa

De grandes villes de l'hexagone sont concernées : Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Pau, Trappes et Corbeil-Essonnes. Les nouveaux effectifs y arriveront dans les jours qui viennent. Pour les Outre-mer, une seule commune fait partie de ces trente "quartiers de reconquête républicaine : c'est Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.
Nouméa PSQ
©Min.Int

Le quartier qui regroupe les secteurs Pierre Lenquette, Montravel  et Tindu, comme les autres QRR, bénéficie de 15 à 30 renforts nets par rapport à l'effectif de base. Selon le ministère de l'Intérieur, il s'agit de jeunes policiers sortis d'écoles mais surtout de fonctionnaires expérimentés qui viendront renforcer des brigades spécialisées comme les BAC (brigades anti-criminalité) ou les BST (brigades spécialisées de terrain).

En mai 2018, lors de sa visite en Nouvelle-Calédonie, Emmanuel Macron avait visité ce quartier de Nouméa pour confirmer l'installation de cette PSQ.
A l'époque, la maire de Nouméa Sonia Lagarde avait apporté des précisions sur cette PSQ à Nouméa. Selon elle, ce sont environ  quinze effectifs dédiés au terrain qui viennent renforcer les rangs existants. Avec une amplitude horaire d’intervention plus large, notamment en soirée. 

Regardez le reportage de NC la 1ère réalisé en février 2018 dans ce quartier de 14.000 habitants qui concentre 35% des cambriolages de la zone police en Nouvelle-Calédonie. 
©nouvellecaledonie