Voile: Un Polynésien et un Guadeloupéen au départ de la Mini-Transat à La Rochelle

voile
Un Polynésien et un Guadeloupéen au départ de la Mini-Transat à La Rochelle
Le Guadeloupéen Kévin Piperol et le Guadeloupéen Guillaume Combescure au départ de la Mini Transat ©La1ère
Le départ de la Mini-Transat La Boulangère sera donné ce dimanche de La Rochelle. Parmi les 81 engagés, deux représentants des Outre-mer : le Guadeloupéen Kéni Piperol et le Polynésien Guillaume Combescure. 
Vingt-quatre marins se sont préparés pendant deux ans au sein du groupe d'entrainement Lorient Grand Large pour cette nouvelle édition de la Mini-Transat qui fête cette année son quarantième anniversaire. Parmi eux, le Polynésien Guillaume Combescure et Guadeloupéen Kéni Piperol et le Guadeloupéen Kéni Piperol et le Polynésien Guillaume Combescure. 
Mini-Transat
Le parcours de la Mini-Transat 2017 ©Organisation
Guillaume Combescure en avait rêvé, le voilà donc au départ de la Mini Transat à La Rochelle. Le skipper Polynésien, originaire du Yacht Club d’Arue, prend cette course comme un défi personnel, mais avec l'ambition de faire un résultat. Regardez le reportage d'Eric Cintas et Emmanuel Morel: 
©la1ere
Après la Transat AG2R l'an dernier, le marin Guadeloupéen Kéni Piperol va se lancer un deuxième défi sur l'Atlantique, cette fois-ci en solitaire, sur un tout petit bateau de 6,50. Regardez le reportage d'Erci Cintas et Emmanuel Morel: 
©la1ere

Une course en deux étapes 

Ce long parcours de 4050 milles nautiques en solitaire, sur les plus petits bateaux de course au large, de seulement 6,50m de long, se fera en deux étapes.

La première, au départ de La Rochelle, le 1er Octobre, ira à Las Palmas de Gran Canaria situé dans l’archipel des Canaries. Longue de 1350 milles et d’une durée de 7 jours environ, elle sera pour certains coureurs, leur première grande course au large. Après une sortie tactique du Golfe de Gascogne, tous rêvent de longues glissades au portant le long des côtes portugaises avant une arrivée dans l’archipel des Canaries.

La seconde de 2700 milles durera deux semaines environ pour les plus rapides. Elle partira de Las Palmas de Gran Canaria début novembre. Les concurrents, après avoir négocié une sortie de l’archipel des Canaries perturbée par le relief important