outre-mer
territoire

Le professeur réunionnais Alexandre Loupy lauréat du Prix de l’Académie nationale de médecine

santé
Alexandre Loupy
Le professeur Alexandre Loupy récompensé par l'Académie de médecine pour ses travaux sur la transplantation rénale et les rejets de greffons ©La1ère
Le professeur réunionnais Alexandre Loupy  vient de recevoir le Prix de l'Académie nationale de médecine pour ses travaux sur la transplantation rénale et les rejets de greffons. 
A 41 ans, le professeur Alexandre Loupy a déjà reçu de nombreuses récompenses dans le monde, mais c'est la première fois que la France et l'Académie de médecine lui décernent un prix pour ses travaux de recherche sur "Transplantation rénale, rejets de greffons par anti-HLA (de l'anglais, human leukocyte antigen) et identification de biomarqueurs."
Après une enfance réunionnaise et et des études de médecine à Bordeaux, ce brillant professeur travaille depuis plusieurs années au service de transplantation de l'Hôpital Necker-Enfants malades, dirigé par le professeur Christophe Legendre. Il effectue ses recherches à l'unité médicale de recherche de l'Inserm 970, Institut nationale de la santé et de la recherche médicale, situé à l'Hôpital européen Georges-Pompidou et coordonne également l'enseignement de la santé publique et l'économie de la santé à l'Université Paris-Descartes. 

Ces travaux transdisciplinaires pour lesquels il est aujourd'hui récompensé ont porté sur des patients greffés du coeur, du rein et du poumon. Ils ont permis notamment de faire évoluer à trois reprises ces cinq dernières années, la classification internationale du rejet. Ils contribuent à améliorer le prise en charge des patients greffés sur le plan du diagnostic, mais aussi sur le plan thérapeutique. 
 
Alexandre Loupy
©La1ère
 

Classé parmi les 50 Français les plus influents du monde 

Chaque année, le magazine Vanity Fair propose un classement des personnalités françaises qui comptent dans le monde. Alexandre Loupy figure à la 35ème place. 
 

Les spécialistes mondiaux de la transplantation s’inclinent devant ce jeune professeur de l’hôpital Necker... Ses travaux sur la greffe de reins, la découverte de nouvelles formes de rejets ont été salués de Pékin à Washington (Vanity Fair) 

 
 
Publicité