Projet de loi climat : un amendement sur "la place prépondérante des Outre-mer" adopté contre l'avis du gouvernement

climat
Assemblée nationale
Assemblée nationale ©AFP

L'Assemblée nationale examine le projet de loi pour la lutte contre le dérèglement climatique. Mercredi 7 avril, un amendement du député de la Martinique Serge Letchimy a été adopté pour défendre la "place prépondérante des Outre-mer". Explications. 

À l'Assemblée nationale, l'examen du projet de loi pour la lutte contre le dérèglement climatique se poursuit. De nombreux amendements sont examinés, comme celui qui a été adopté hier, déposé par le député (groupe PS) de Martinique, Serge Letchimy. Cet amendement vise à inscrire dans la loi "la place prépondérante des territoires d'Outre-mer dans la richesse biologique et environnementale française, en assurant sa reconnaissance, son évaluation, sa préservation et sa mise en valeur".

Contre l'avis du gouvernement

La rapporteure du texte et la secrétaire d'Etat à la Biodiversité, Bérangère Abba, se sont pourtant opposés à cet amendement.  Elles ont rappelé que les Outre-mer representent 80% de la biodiversité de la France, mais que cette lutte contre le dérèglement climatique dans les Outre-mer figurait déjà dans le Livre bleu issu des Assises des Outre-mer. Au nom du gouvernement, Bérangère Abba a détaillé toutes les actions déjà lancées pour protéger la biodiversité ultramarine. "Cet amendement n'est pas normatif", a conclu Bérengère Abba, en demandant son retrait. Cela n'a pas empêché les députés présents en séance d'adopter cet amendement.

Regardez cet extrait de la discussion parlementaire : 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live