outre-mer
territoire

Quand Charles Aznavour dansait la biguine

musique
Charles Aznavour danse la biguine
©DR
Un hommage national est rendu à Charles Aznavour ce vendredi aux Invalides mais il y a 70 ans, c'est lui qui faisait un petit honneur à la culture martiniquaise en chantant une biguine. 
Son frêle mètre soixante a plus habitué le public à servir de coffre pour sa voix si reconnaissable plutôt qu'à danser. Pourtant, en 1957, il semblerait que Charles Aznavour se soit laissé porter par les rythmes antillais... Dans une vidéo de 1957, on le voit entamer "La biguine à Bango", une chanson écrite par Charles Trénet. Une sorte de clin d'oeil à la Martinique, terre de naissance de ce style musical aux origines du jazz, visitée plusieurs fois par le chanteur au cours de sa carrière et de sa vie personnelle.
 

"Connaissez-vous la Martinique ?
Connais-tu là-bas le Bango ?
Dès qu'il entend jolie musique
Le voilà debout tout de go
Pour danser avec demoiselle,
Ah, c'est un galant damoiseau,
Demoiselle, tu as des ailes,
Quand tu fais Biguine à Bango"


Sans demoiselle mais tout de même galant et élégant dans son complet impeccable, Charles Aznavour interprète la mélodie avec un air rieur et un déhanché léger, sur le plateau de l'émission Trente-six chansons :
 
Le tout sous le regard amusé et attendri de Charles Trénet, son ami et compositeur de la chanson, et de Rachel Breton, dite "la marquise", épouse de Raoul Breton, l'éditeur qui a découvert les deux hommes de chanson. La Biguine à Bango avait été interprétée par le "Fou Chantant" vingt ans plutôt :
 
Quarante ans plus tard, c'est toujours sur un air de biguine que Charles Aznavour avait entamé quelques pas de danse, en Martinique et avec une dame au bras, cette fois-ci :