Qui est Tematai Le Gayic, indépendantiste polynésien et plus jeune député de France ?

élections
Tematai Le Gayic
Tematai Le Gayic, élu député de Polynésie ©Polynésie La 1ere
A 21 ans, Tematai Le Gayic est devenu le plus jeune député jamais élu sous la Ve République. L’indépendantiste polynésien succède ainsi à Marion Maréchal, qui avait remporté les législatives de 2012 dans le Vaucluse à l'âge de 22 ans sous l’étiquette du Front national.

Plus jeune candidat à se présenter aux législatives en Polynésie, Tematai Le Gayic est devenu, ce week-end, le plus jeune député de France. Né le 11 octobre 2000 à Papeete, il a remporté samedi 19 juin 2022 l'élection législative de la première circonscription du territoire du Pacifique, battant Nicole Bouteau, la candidate soutenue par la majorité présidentielle qui l’avait pourtant devancé de 6 000 voix au premier tour.

Tematai Le Gayic a rassemblé 50,9% des suffrages lors du second tour. Élu sous les couleurs du parti Tavini huira’atira - qui signifie "servir le peuple" -, il siégera au Palais Bourbon dans les rangs de la Nupes. Diplômé d’une double licence d’histoire et de sciences politiques, il a mis ses études entre parenthèses pour faire campagne et succéder à à Maïna Sage qui siégeait dans le groupe Agir ensemble.

Tematai Le Gayic
Tematai Le Gayic l'emporte dans la première circonscription de Polynésie. ©Polynésie la 1ère

Une nouvelle génération d'indépendantistes

Au soir de sa victoire, son âge lui confère une célébrité soudaine sur le plan national. Une mise en lumière que Tematai Le Gayic tente de relativiser. "J’ai un collègue du Val-de-Marne qui a aussi 21 ans, un tout petit peu plus vieux de deux mois, je crois", confie Tematai Le Gayic, sur le plateau de Polynésie la 1ère. Le nouveau député écarte rapidement ces considérations mathématiques secondaires pour se concentrer sur ses débuts imminents à l’Assemblée nationale : "Le plus important, ce sont les dossiers !", insiste-t-il. "On est en train de préparer notre départ, il y a toute la paperasse administrative à faire, notre groupe, les bureaux, les sièges, les premiers dossiers..."

"C’est une élection législative !", rappelle Tematai Le Gayic en réponse à ceux qui - à l’image d’Edouard Fritch, l'actuel président de la Polynésie -, y voient un combat pour ou contre l’indépendance du territoire du Pacifique. Le jeune élu se dit conscient des attentes des Polynésiens : "Il y a eu un mouvement pour plus de démocratie (...) Ils ont souhaité une alternance politique, un changement de méthode, d’axe politique. Il y a des secteurs prioritaires : l’emploi, le foncier." Quand on lui demande si l'indépendance de la Polynésie est son objectif de député, il répond : "Non, c'est de la préparer !"

L’indépendance, ça ne veut pas dire se couper de la France, mettre un mur, et on ne se parle plus, il n’y a plus de coopération. Non ! C’est qu’on passe d’une vision de subordination, où on dépend de la France, à une vision de coopération d’égal à égal, d’état à état.

Tematai Le Gayic, député de Polynésie

Naissance à Tahiti, enfance aux îles Australes

S’il est né à Papeete, chef-lieu de la Polynésie, Tematai Le Gayic a grandi à Tubuai, la plus grande île de l’archipel des Australes. Élevé dans un environnement autonomiste, proche de Gaston Flosse, le jeune homme décide à l’âge de 20 ans d’épouser la cause indépendantiste. Il devient alors l’un des plus jeunes poulains du leader Oscar Temaru, ancien président de la Polynésie, et incarne désormais le renouveau du parti indépendantiste. Protestant pratiquant, c’est au temple de Papeete que Tematai Le Gayic s’est rendu, dimanche, au lendemain de son élection. "On remercie le seigneur et on remet notre mandat aux mains du seigneur pour qu’il puisse nous accompagner."

Tematai Le Gayic
Tematai Le Gayic s'est rendu au temple Paofai à Papeete. ©Polynésie la 1ère

Tematai Le Gayic a entrainé avec lui ses parents dans son engagement, qui ont confié leur fierté au soir de sa victoire aux législatives : "C'est plus qu'une fierté, c'est un miracle. Il a toujours été représentant des étudiants, confie son père. On a vu qu’il avait un gros potentiel, un gros caractère." Représentant des élèves au lycée, plusieurs fois primé lors des concours de proclamation et de danse tahitienne, il est devenu au fil des ans un orateur hors pair. 

Tematai Le Gayic ne va pas seul au Palais Bourbon puisque les indépendantistes ont remporté les trois circonscriptions de Polynésie, samedi. Compte tenu du décalage horaire, le deuxième tour se tenait dans le territoire du Pacifique avec 24h d’avance sur l’Hexagone. Tematai Le Gayic s'est donc envolé pour Paris avec ses collègues Steve Chailloux et Moetai Brotherson, élu respectivement dans les deuxième et troisième circonscription. 

Regardez le portrait de Tematai Le Gayic dressé par les équipes de Polynésie la 1ère :