Rachat de Corsair : le nouvel actionnaire promet une compagnie recentrée sur les Outre-mer

transports
CORSAIR
C'est donc un consortium d'investisseurs ultramarins, avec le soutien de l'Etat, qui s'apprête à prendre le contrôle de la compagnie Corsair, en grande difficulté financière. Patrick Vial-Collet, l'un des dirigeants de OMRP, la holding qui va diriger Corsair, détaille ici son projet.
La compagnie Corsair, en grande difficulté financière, va changer d'actionnariat. Exit TUI et Intro aviation. Comme l'a annoncé jeudi 26 novembre le gouvernement, c'est un consortium d'investisseurs ultramarins qui va prendre le contrôle de la compagnie aérienne, avec un soutien financier de l'Etat sous la forme d'un prêt de 141 millions d'euros. Patrick Vial-Collet, l'un des dirigeants de la holding OMRP, décrit les grandes lignes du projet.
 

"Un grand jour"

"C'est un grand jour pour Corsair", affirme le futur dirigeant de la compagnie. "Le protocole de conciliation a été signé hier (mercredi 25 novembre) (...) D'ici fin décembre, Corsair changera de mains. Ce ne sera plus Intro Aviation et TUI, mais ça sera OMRP, société holding d'investissements, que j'ai l'honneur de présider avec Eric Kourry". Il explique que l'Etat apportera 141 millions d'euros, mais "ce n'est pas une subvention. L'Etat fait des prêts, réechelonne les dettes? L'Êtat n'est pas actionnaire". 
Ecoutez les explications de Patrick Vial-Collet :

Patrick Vial-Collet

 

Une compagnie recentrée sur les Outre-mer

Patrick Vial-Collet explique que la compagnie va se recentrer sur les Outre-mer. Il évoque les dessertes de la Guadeloupe, la Martinique et La Réunion, mais aussi de la Guyane et de Mayotte. Et il promet des tarifs agressifs. Ecoutez-le :

P. Vial-Collet : recentrage sur les Outre-mer


Quid des effectifs ?

Patrick Vial-Collet explique qu'il y aura "une restructuration" des effectifs : "Je ne peux pas vous dire qu'il y aura zéro licenciement. Il faudra adapter le moment venu les effectifs à la flotte". 

Quels effectifs ?

 
Quelle flotte ?

Patrick Vial-Collet l'assure : avec ce nouvel actionnariat et une recapitalisation de 300 millions d'euros, la disparition de Corsair n'est plus à l'ordre du jour. Il explique que la flotte d'avions sera fortement renouvelée. Ecoutez-le : 

Flotte Corsair

Les Outre-mer en continu
Accéder au live