publicité

A Raqqa, sur les traces des frères Clain, les Réunionnais "voix de Daesh"

Des journalistes de La Dépêche du Midi, mais aussi de BFM TV se sont rendus à Raqqa sur les traces des frères Clain qui occupaient un immeuble de standing de la ville. Originaires de La Réunion, Jean-Michel et Fabien Clain avaient revendiqué les attentats de Paris en novembre 2015.

© DR
© DR
  • La1ère.fr
  • Publié le
Un appartement de 100m2, un immense salon, un balcon avec vue sur la ville, ascenseur, cuisine équipée, et salle de bain avec baignoire à jets : c'est dans un appartement de standing que les frères Clain auraient vécu à Raqqa, en Syrie. Surnommés "la voix de Daesh", Jean-Michel et Fabien Clain, originaires de La Réunion, ont revendiqué les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.
 
© GOOGLE MAPS
© GOOGLE MAPS
 

A Raqqa de 2014 à 2016

Haut placés dans la hiérarchie de Daesh, les deux terroristes ont été tués par la coalition internationale en février dernier. Plusieurs journalistes (de La Dépêche du Midi et de BFM TV) se sont rendus à Raqqa sur les traces des frères Clain, les terroristes les plus recherchés de ces dernières années.

Regardez le reportage de BFM TV : 

Selon les informations de nos confrères de La Dépêche du Midi, Jean-Michel aurait habité à Raqqa de 2014 à 2016 avec sa femme et leurs sept enfants. Leur appartement appartenait à un pédiatre renommé de la ville avant d'être accaparé par Daesh pour y installer la famille Clain. C'est de là, qu'ils auraient enregistré le message revendiquant les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.
 

Des documents de l'EI

Dans cet immeuble, les journalistes ont également retrouvé des documents de l'Etat islamique, témoignant de l'organisation du groupe. Des cartes noires plastifiées de membres de l'Etat islamique portant noms, date d'arrivée et localisation; mais aussi un registre dans lequel étaient notées les dépenses des combattants étrangers de l'EI. Selon ce cahier, Jean-Michel Clain alias Abou Othman le Français aurait reçu 5 000 dollars pour le recrutement de nouveaux membres.  
 

Leurs parcours

Nés en métropole, les frères Clain ont grandi dans le quartier du Moufia à Saint-Denis, dans les années 90. La famille Clain aurait quitté La Réunion en 1995 pour retourner vivre à Alençon dans l’Orne. Les frères Clain se seraient convertis à l’islam à la fin des années 90. En 2001, les deux frères et leurs femmes partent s’installer à Toulouse. Ils se radicalisent dans la première moitié des années 2000 et apparaissent dans les radars des services de renseignements. Ils auraient endoctriné à tour de bras à Toulouse, avant de se rapprocher de la communauté islamiste d'Artigat basée dans l’Ariège.
 
Fabien et Jean-Michel Clain côtoient alors les frères Merah. Entre temps, les frères Clain se seraient installés en Belgique et auraient effectué plusieurs voyages en Egypte. L'aîné, Fabien, est l'un des organisateurs d'une filière d'envoi de combattants islamistes en Irak. En 2009, il est condamné à 5 ans de prison pour avoir animé cette filière vers l’Irak.

Fabien Clain aurait pris le chemin de la Syrie en 2014, en compagnie de sa femme, ses trois enfants. En 2015, le Réunionnais avait été identifié comme la voix du message sonore du groupe EI diffusé au lendemain des attentats du 13 novembre. Son frère cadet, Jean-Michel, avait été identifié dans les Anasheeds - chants religieux - de l'enregistrement. Les deux djihadistes auraient été intégrés à la préparation de l’attaque. Visés depuis fin juin par des mandats d’arrêts internationaux, ils ont été tués en février en Syrie par une frappe de la coalition internationale.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play