🎧 Réécoutez "L'Oreille est hardie". Garry Cadenat : lorsque l'enfant reparaît, quarante ans après "Rue Cases-nègres" !

Garry Cadenat jouait José dans "Rue Cases-Nègres" d'Euzhan Palcy
"L'Oreille..;" vous plaît ? Eh bien "L'Oreille..." vous "replay" en cette période de fêtes. Avec pour Noël, en guise de divin enfant, Garry Cadenat, l’inoubliable interprète du petit José de "Rue Cases-Nègres". Quarante ans après la sortie en salles du film d'Euzhan Palcy, il revenait pour nous sur ce rôle marquant. Un Garry Cadenat sincère et lucide, à réécouter dans "L’Oreille est hardie"...

Les fêtes de fin d'année sont toujours l'occasion d'un coup de rétrovisuer sur l'année écoulée et L'Oreille... ne déroge pas à la règle !
C'Ă©tait Ă  la rentrĂ©e des classes, cette annĂ©e : septembre 2023 - septembre 1983, quarante
 ans sĂ©parent le moment que L’Oreille est hardie vous propose de (re)passer avec Garry Cadenat de la sortie du film d’Euzhan Palcy Rue Cases-Nègres.

Rencontre avec un homme, un adulte, alors qu’inconsciemment, on se surprend de ne pas avoir en face de soi un petit garçon de 10 ans, tant le visage du jeune hĂ©ros du film, avec son chapeau bakoua vissĂ© sur la tĂŞte, est imprimĂ© dans nos cerveaux et l’inconscient collectif !
Retour avec l'intĂ©ressĂ© sur cette expĂ©rience de vie inoubliable, dans le podcast L'Oreille est hardie : 

Petit José deviendra grand Garry

De l’aveu-même de Garry, le petit José est à la fois très loin dans le temps et toujours présent d’une façon ou d’une autre. Il s’en rend compte chaque fois qu’on l’arrête dans la rue. Il s’en rend compte aussi, sûrement, dans ses propres choix. Car l’homme navigue toujours autour de l’audiovisuel : TV, radio, animation… Toujours, donc, plus ou moins en contact avec le public, lui qui de plus, s’estime timide et réservé !

Le public voit encore en Garry Cadenat le petit José de "Rue Cases-Nègres"

Même adresse, malgré lui

Qu’il le veuille ou non, Garry Cadenat, quarante ans plus tard, habite toujours Rue Cases-Nègres ! Beaucoup parce que le public ne l’a pas laissé déménager. D'autant qu'il vit toujours dans cette Martinique où s'est tourné le film.
Il restera toujours, dit-il, "le petit José" ; et même si pendant un temps, le fardeau a été pesant, il le comprend et l’assume parfaitement aujourd'hui.
D’ailleurs, n’a-t-il pas lui-mĂŞme essayĂ© de trouver d’autres rĂ´les pour tenter de faire oublier le gamin de la Rue Cases-Nègres ? 

Le visage de Garry Cadenat s'est affiché dans le monde entier !

Rebondir

Suite Ă  cette aventure et l'incroyable succès de Rue Cases-Nègres, après ses Ă©tudes, Garry Cadenat essaiera de poursuivre sur la lancĂ©e et l’élan que le film lui a donnĂ©s. Écoles et cours de théâtre n’y feront rien : Ă  l’époque, il n’y a trop peu de rĂ´les pour un jeune acteur noir. Ce qui ne l’empĂŞche pas de rebondir et de mener sa barque et sa vie lĂ  oĂą il souhaite les mener. 

Garry Cadenat est l'invité de "L'Oreille est hardie"

Garry Cadenat, ouvert Ă  double-tour

Pas d’amertume chez Garry Cadenat. Peut-être un regret : celui de n’avoir pas, tout au long de ces quarante années, davantage côtoyé ses anciens camarades de jeu. Beaucoup nous ont quittés et peu sont ceux avec qui il a encore des contacts réguliers, mais "c’est la vie !" conclut-il, philosophe.

À suivre dans le podcast L’Oreille est hardie, le regard en toute franchise d’un homme qui s’ouvre sur l’un des moments importants de sa vie, sur un pan culturel et patrimonial, sur la notoriété, les illusions et les joies…