🎧 Réécoutez "L'Oreille est hardie" : Gary Victor, le paradis et l'enfer de l'enfance

Le nouveau roman de Gary Victor, "Le violon d'Adrien"
En ce début d'année 2024 et en attendant ses inédits, "L'Oreille..." se tend de nouveau vers Gary Victor. Le grand écrivain haïtien a marqué la dernière rentrée littéraire avec son roman, "Le violon d’Adrien", pour lequel il s’inspire d’un épisode de son enfance, point de départ d'une autofiction naviguant entre réalité et rêve. Réjouissant. Bon début d'année à tous !

Il a marquĂ© la rentrĂ©e littĂ©raire avec son dernier roman et nous commençons, en rĂ©Ă©coute, la nouvelle annĂ©e avec lui et Le violon d'Adrien ! 
Quand il Ă©tait enfant, bien avant de savoir concocter rĂ©cits et romans, Gary Victor s'Ă©tait pris de passion pour un instrument de musique : le violon. Au point de dĂ©sirer prendre des leçons et acquĂ©rir son propre instrument. Appelez ça frustration ou inspiration, toujours est-il que l’écrivain n’a jamais oubliĂ© cet Ă©pisode de sa vie ni les sentiments contradictoires que ce dĂ©sir non assouvi lui a apportĂ©s. 

Gary Victor, l'Ă©crivain le plus lu d'HaĂŻti

D’où le postulat suivant : Gary Victor est à la fois un peu Adrien, héros titulaire de son dernier roman (Le violon d’Adrien, paru aux éditions Mémoire d’encrier)… et il ne l’est pas : tout au long les pages, Gary Victor prend bien soin de détacher son personnage de sa propre histoire et de sa personnalité.

Contrairement Ă  son crĂ©ateur, Adrien, rendu obsĂ©dĂ© par l’idĂ©e de possĂ©der Ă  tout prix un violon, sera prĂŞt Ă  se compromettre et Ă  compromettre ceux qui l’entourent : tout pour assouvir son dessein. Un roman plus sombre que ne le laisse deviner le style enlevĂ©, entraĂ®nant et palpitant de Gary Victor. Écoutez-le parler de sa dernière production en date dans L’Oreille est hardie :

Au cœur de Port-au-Prince, Haïti

Et Gary Victor d’ancrer très profondément son histoire et ses personnages dans un décorum qui n’appartient qu’à Haïti. Le temps : les années 1980 au moment du règne implacable des Duvalier, père puis fils (ils ne sont jamais nommés mais impossible de s’y tromper).

S’ensuit un cortège des personnages marquant encore un peu plus, de sinistre mĂ©moire, cette triste pĂ©riode : on croise des tontons macoutes, des collaborateurs zĂ©lĂ©s du rĂ©gime, des conseillers, des rĂ©sistants rebelles Ă  la dictature, les pauvres des quartiers populaires, les riches des maisons cossues et du palais prĂ©sidentiel... 

"Le violon d'Adrien", autofiction signée Gary Victor

Au cœur de l’enfance

Le jeune Adrien, douze ans, apprend ainsi durement la vie, circulant parmi une kyrielle de personnages empruntés au réel et à l'imaginaire collectif foisonnant d'Haïti. On suit pas à pas le garçon à la recherche du moindre sou qui lui permettra d’acquérir son violon. Un désir bien innocent, perverti par ceux qui voudront profiter de sa naïveté, consumé également par l'obsession grandissante d'Adrien, qui s'avèrera destructrice…

Gary Victor est l'invité de "L'Oreille est hardie"

Écoutez L’Oreille est hardie…

…Et lisez Le violon d’Adrien pour découvrir cette histoire à hauteur d’enfant et d’enfance. "Une autofiction", aime à dire Gary Victor mais qui se lit comme un roman d’aventures, genre que l’auteur affectionnait tant, enfant. Gary Victor sait manier le verbe et l’imaginaire haïtien et entre onirisme et dure réalité, n’oublie pas dans ce roman d’en abreuver ses lecteurs.
On reste happé, du début à la fin, sans pouvoir lâcher le livre, en se demandant si le jeune héros parviendra à ses fins. Une réussite, donc.
Pour retrouver l’écrivain Gary Victor dans L’Oreille est hardie, c’est par ICI ! 

Ou par lĂ  :

"Le violon d’Adrien" de Gary Victor est publié aux éditions Mémoire d’encrier.

Et quand les temps sont difficiles Ă  suivre et Ă  vivre, parfois la culture peut aider Ă  surmonter, apaiser les choses. "L'Oreille..." vous souhaite une excellente annĂ©e Ă  tous, - en tout cas, la meilleure possible... - !