Référendum en Nouvelle-Calédonie : suivez la soirée électorale et les résultats [DIRECT]

référendum nouvelle-calédonie 2020
Ce dimanche 4 octobre 2020, 180 598 électeurs inscrits sur la liste spéciale pour le référendum d'autodétermination étaient appelés à voter pour ou contre l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Les bureaux de vote sont clos. À 17h, la participation était en nette hausse par rapport à 2018.
Le dépouillement a débuté dans les 304 bureaux de vote ouverts ce dimanche en Nouvelle-Calédonie. Tout au long de la journée, ils ont été pris d'assaut par les habitants inscrits sur la liste électorale spéciale. A 17h, c'est-à-dire une heure avant la clôture du scrutin, la participation était en forte hausse par rapport au scrutin de 2018 : 79,6% (contre 73,7% il y a deux ans). Dès midi, le taux de participation s'élevait à 49,40%, soit près de 8 points de plus qu'il y a deux ans à la même heure (41,81%).
 

Les résultats en direct

Suivez ci-dessus l'émission spéciale consacrée à la soirée électorale sur Nouvelle-Calédonie la 1ère. Elle est présentée par Steeven Gnipate et Nadine Goapana, Loreleï Aubry pour les résultats et Charlotte Mestre en studio radio avec des experts, l’historien Luc Steinmetz et Pierre-Christophe Pantz, docteur en géopolitique.  Pour accéder au direct radio, cliquez ici. Suivez également notre direct numérique, minute par minute, dans cet article

Près de 4h après la fermeture des bureaux de vote, le "Non" à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie arrivait en tête dimanche, selon des résultats encore partiels du référendum d'autodétermination portant sur environ deux-tiers des voix.
     

Participation record

Le 4 novembre 2018, date du premier référendum d'autodétermination, le "Non à l'indépendance" l'avait emporté à 56,7%. Il y a deux ans, la participation au scrutin avait été considérée comme élevée : elle avait atteint 73,7%, soit six points de moins que ce 4 octobre 2018. 
 

Polémique

Côté loyaliste, Virginie Ruffenach et Philippe Blaise ont exprimé, sur le plateau de NC La 1ère, un mécontentement quant au déroulement du scrutin à Nouméa : "On ne fait pas campagne pendant un scrutin. Nous avons eu des intimidations à l'entrée de nombreux bureaux de vote avec des jeunes qui agitaient des drapeau Kanaky, qui étaient devant les bureaux de vote, a affirmé Philippe Blaise. L'État a été en-dessous de tout parce qu'il n'a pas joué son rôle de rétablir l'ordre et de permettre la sérénité du scrutin. "Ce n'est pas à moi de dire s'il y a faute ou pas, leur a répondu Aloïsio Sako, UC-FNLKS et Nationalistes. C'est à la justice de le dire (..) Je ne suis pas là pour polémiquer sur ces faits divers."

Regardez l'extrait de la soirée électorale :