outre-mer
territoire

La Réunion : le gouvernement "travaille à la mise en oeuvre" des mesures promises par Annick Girardin lors de la crise des gilets jaunes

politique
Buzyn et Bareigts
Interrogée par la députée Ericka Bareigts concernant les mesures promises pour le 1er janvier 2019 par le gouvernement concernant la hausse du minimum vieillesse et de l'AAH à La Réunion, Agnès Buzyn explique que "le gouvernement y travaille".
C'est Ericka Bareigts, députée socialiste de La Réunion qui a interrogé Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, à l'Assemblée nationale, mercredi 23 janvier 2019 : "Le gouvernement tiendra-t-il ses engagements d'une hausse du minimum vieillesse et de l'AAH à La Réunion au 1er janvier 2019 ?"

Cet engagement avait été annoncé par la ministre des Outre-mer Annick Girardin, le 29 novembre 2018, lors de son déplacement à La Réunion alors que l'île était paralysée par les gilets jaunes. La ministre avait annoncé que dés le 1er janvier 2019 le minimum vieillesse et l'allocation adulte handicapé seraient portés à 900 euros par mois. Ericka Bareigts explique : "interrogées sur ce sujet, la CGSS et la CAF de La Réunion disent être en attente de consignes ministérielles, ce qui créé de fortes interrogations et remet en cause la valeur des engagements du gouvernement".

Voici la question d'Ericka Bareigts :

Agnès Buzyn : le gouvernement y travaille

En réponse, la ministre de la solidarité et de la santé, Agnès Buzyn, a expliqué : "Nous travaillons en ce moment à la mise en oeuvre pour l'année 2019, pour que les engagements soient tenus." La ministre a par ailleurs indiqué que La Réunion a été retenue comme territoire démonstrateur" de la stratégie de lutte contre la pauvreté. 
Publicité