outre-mer
territoire

Le Réunionnais Naïl Varatchia condamné à 7 ans de prison pour association de malfaiteurs à caractère terroriste

justice
 Palais de justice de Paris
Le Palais de justice de Paris. ©AFP
Surnommé "l'Egyptien", le Réunionnais Naïl Varatchia a été condamné, ce mercredi 28 juin, par le tribunal correctionnel de Paris, à 7 ans de prison pour association de malfaiteurs à caractère terroriste. Le procureur avait requis 8 ans de prison.
Le jugement avait été mis en délibéré à ce mercredi 28 juin. Le Réunionnais Naïl Varatchia vient d'être condamné à 7 ans de prison dont une période de sûreté des 2/3 de la peine, pour association de malfaiteurs à caractère terroriste.
 

Huit ans requis

Le 17 juin dernier, le procureur avait requis huit ans de prison. Naïl Varatchia a pris connaissance de ce jugement par visio-conférence depuis une prison de Bordeaux où il est actuellement incarcéré. Ni lui, ni ses avocats n'étaient présents ce mercredi à la 16e chambre correctionnelle du tribunal de Paris.
 

Filière jihadiste à la Réunion

Naïl Varatchia, jeune homme de 23 ans, natif de Saint-Denis de la Réunion était jugé pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et apologie du terrorisme.
 
Pour le parquet, celui que l'on a surnommé "l'Égyptien" a exercé comme prédicateur salafiste à La Réunion. C'est lors de ses cours qu'il aurait diffusé sa propagande de l'islam radical puis incité et facilité les départs pour la Syrie. Pour ses avocats, le Réunionnais était loin d'être la tête pensante d'une filière jihadiste à la Réunion. 
Publicité