publicité

Sargasses : Nicolas Hulot se rendra aux Antilles "dans les plus brefs délais"

Répondant à l'Assemblée nationale à une question de la députée de Guadeloupe Justine Bénin, le ministre de la transition écologique a expliqué : "Cette invasion des algues sargasses est une calamité dont les Antilles se seraient bien passées. Je me rendrai aux Antilles dans les plus brefs délais."

© DR
© DR
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
C'est la députée de Guadeloupe Justine Bénin qui a interrogé à l'Assemblée nationale ce mercredi 23 mai le ministre de la transition écologique à propos de l'action de l'Etat pour lutter contre l'invasion massive des algues sargasses en Guadeloupe, Martinique et Guyane. Elle a demandé à Nicolas Hulot que soit décrété l'état de catastrophe naturelle. Regardez la question de Justine Bénin :

"Une calamité"

Le ministre n'a pas répondu sur la déclaration de l'état de catastrophe naturelle, lui préférant le terme de "calamité" :

Cette invasion des algues sargasses est une calamité supplémentaire dont les Antilles se seraient bien passées. Avec Annick Girardin, je me rendrai aux Antilles dans les plus brefs délais.

-Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique


"Nous n'avons pas encore toutes les explications sur ce phénomène. Il est probable que les changements climatiques soient un facteur aggravant", a encore expliqué le ministre. Regardez la réponse intégrale de Nicolas Hulot dans laquelle il explique qu'un nouveau plan national de lutte contre les sargasses sera finalisé à la mi-juin :
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play