publicité

Savoie : le Chasseur alpin mort de froid dans une tempête avait des origines guadeloupéennes

Le caporal Benjamin Philippe avait 24 ans, il était engagé depuis 2012 au 7è Bataillon de chasseurs alpins. Mercredi 16 mars, lors d'un entrainement en montagne dans le massif de la Vanoise, son groupe a été pris dans une violente tempête. Il est mort de froid. 

© DR
© DR
  • La1ere.fr
  • Publié le
Mercredi 16 mars, en Savoie, le groupe de six militaires du 7ème Bataillon de Chasseurs alpins de Varces effectuait un exercice en montagne lorsqu'il a été surpris par une violente tempête de neige, comme le rapporte France 3 Alpes. Les militaires ont dû passer la nuit dans des igloos de fortune. Auparavant, les militaires en exercice avaient contacté leur hiérarchie par téléphone pour signaler que l'un d'entre eux, le caporal Benjamin Philippe, présentait des signes de fatigue inquiétants. Mais l'arrivée de la tempête a empêché un secours par hélicoptère.

Le jeudi matin, lors de l'arrivée des secours, le jeune militaire, né d'un père métropolitain et d'une mère guadeloupéenne, était en arrêt cardio-respiratoire. Les secours ne sont pas parvenus à le réanimer. Regardez le reportage de France 3 Alpes :
France 3 alpes décès chasseur alpin Guadeloupe

Interview sur le "piège" de la Vanoise


Un militaire expérimenté

Selon le ministère de la défense, le caporal Philippe est mort des suites d'une hypothermie. Agé de 24 ans, il était expérimenté : engagé en 2012, il était devenu Caporal en 2014. Il avait participé à deux opérations extérieures : Serval, au Mali, et Sangaris en République centrafricaine. 
 

Caporal Benjamin Philippe

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête