Seule une épidémie "hors de contrôle" retardera le référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie, affirme le ministre des Outre-mer

référendum
Lecornu NC
©franceinfo
En direct de Nouméa où il est à l'isolement depuis son arrivée mercredi à cause de l'épidémie de Covid-19, Sébastien Lecornu a évoqué sur franceinfo les discussions qu'il est venu mener autour du référendum. Le ministre ne privilégie pas, à ce stade, le report de la consultation du 12 décembre.

"Dans une démocratie, on tient ses élections à l'heure." Sébastien Lecornu a réaffirmé ce samedi sur franceinfo sa volonté de maintenir au 12 décembre la tenue du référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie. La date avait été décidée par l'Etat en juin dernier au terme de discussions à Paris avec les factions loyalistes et indépendantistes du Caillou qui avaient accepté d'y participer. 

Au cours de cet entretien de huit minutes dans la matinale de franceinfo, le ministre affirme que seule une épidémie "hors de contrôle" pourrait retarder la consultation et refuse toute "instrumentalisation de la pandémie à des fins politiques".

J'appelle à ce qu'il n'y ait aucune instrumentalisation de cette pandémie à des fins politiques. On va prendre le temps de regarder avec les différentes formations politiques ce qui est possible d'être fait dans le cadre de ce calendrier.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer


La crainte d'une abstention massive

Entre l'annonce en juin de la date et la consultation en décembre, la pandémie de coronavirus a frappé de plein fouet la Nouvelle-Calédonie qui était parvenue à repousser hors de ses frontières le Covid-19 avec, notamment, la mise en place par les autorités locales d'une bulle sanitaire efficace pendant 16 mois. Depuis le 6 septembre dernier, le territoire a recensé plus de 9000 cas de la maladie et dénombre désormais 196 morts. Plus de 120 000 Calédoniens ont reçu un schéma vaccinal complet, à ce stade. 

Certains indépendantistes, craignant une démobilisation de leur électorat face à la menace sanitaire, ont alors demandé le report du référendum. Le ministre des Outre-mer s'est donc rendu sur place pour évaluer la situation et "discuter". La fin de sa septaine ce mercredi sera l'occasion "d'échanger avec les différentes formations politiques sur le calendrier de cette consultation", a-t-il rappelé ce samedi matin sur franceinfo.

En attendant, alors qu'il est toujours en septaine au Haut-commissariat, Sébastien Lecornu affirme privilégier pour le moment "un enjeu de sérénité" face aux deuils récents de nombreuses familles de l'archipel du Pacifique. "En ce moment les rites religieux et funéraires sont contrariés par les mesures barrières, les mesures de confinement, détaille-t-il. Cela créé énormément de tension et de tristesse."

Regardez l'intervention du ministre des Outre-mer sur franceinfo :