Sorties de la semaine : Maryse Condé et Paris célébrés, des podcasts plein d’esprits et le clip d’une diva à découvrir

sorties de la semaine
Sorties de la semaine (28/05/21)

Maryse Condé distinguée, un single pour Paris, des podcasts sur nos superstitions et le clip d'Emeline Michel : voici les actualités de la semaine (28/05/21) 

Distinctions

 

Maryse Condé récompensée pour son oeuvre

Maryse Condé, lauréate 2021 du Prix mondial de la Fondation Cino del Duca. Remise du Prix, mercredi 2 juin à l’Institut de France, 15h. La Guadeloupéenne Maryse Condé succède à l’écrivaine américaine Joyce Carol Oates. Dotée de 200.000 euros de prix, cette distinction est souvent présentée comme l’antichambre du Prix Nobel de littérature. Lauréat 2008 du Cino Del Duca, le Péruvien Mario Vargas Llosa avait obtenu en 2010 la distinction suprème. Idem pour Patrick Modiano, récipiendaire en 2010 avant d’être distingué par le Nobel en 2014.

Rappelons qu’en 2018, Maryse Condé avait obtenu le Prix Nobel alternatif; le véritable Nobel ayant été annulé. Le prix Cino del Duca vise à faire connaitre un auteur dont l’œuvre délivre un message d’humanisme. Et pour Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’académie française et présidente du jury, l'oeuvre de Maryse Condé permet de mieux comprendre le débat historique sur la colonisation.

Maryse Condé

 

Single

 

Le rappeur Sully Sefil fou de Paris

Paris est magic de Sully Sefil, avec Joey Starr et Dayron Fergusson. Paris a raté le coche pour le titre de champion de France de ligue 1. Mais la capitale a récupéré un nouvel hymne Paris est magic écrit par Sully Sefil, accompagné du poids lourd Joey Starr et du jeune Dayron Ferguson. Pour lever toute ambigüité, même s’il aime le foot, Sully Sefil voulait surtout rendre hommage à la ville-lumière. Il l’a déjà fait en prénommant son fils Paris. "C’est la ville dans laquelle j’ai concrétisé mes rêves artistiques et rencontré des gens exceptionnels" raconte le Martiniquais. Qui au tournant des années 2000 avait vendu 600.000 albums et créé l’une des toutes premières marques de vêtements hip-hop.

Quant à Joey Starr, il n’a pas eu trop de mal à l’embarquer dans l’aventure. "Il était enchanté quand je lui ai proposé cette collaboration. Lui, c’est un vrai fan de foot. Et son fils joue gardien de but à Auxerre" prolonge le rappeur. En parallèle, Sully Sefil continue de développer sa nouvelle marque de street wear, Rock The Street, que l’on retrouve sur le net et dans certaines boutiques. Le clip, lui, arrive bientôt.

 

Podcasts

 

Supertstitions : des histoires à vous donner des frisssons

Superstitions. Histoires de mythes et de légendes de Léopoldine Isaack et Laurent Klein, à retrouver sur le portail des Outre-mer. L’imaginaire collectif en outre-mer regorge de mythes et légendes : les dorlis, les soucougnans, la légende de Téa Kanaké, grand-mère kalle... Entre croyances et superstitions, voilà des histoires sur lesquelles nos deux auteurs ont choisi de s’arrêter pour les raconter et les expliciter avec le concours d’un expert. Pour Léopoldine Isaack, "ces légendes font partie de nos mémoires. Et en passant de générations en générations, elles gagnent en intensité." Firmine Richard, Jocelyne Beroard, Jacques Martial, Yaelle Trulles, entre autres, ont prêté leur voix aux personnages. Les premiers retours étonnent Leopoldine : "Je reçois des messages d’Abidjan ou de Maurice, où l’on me dit que certaines de nos histoires résonnent avec leurs propres superstitions ! " Et coté frisson, c’est son oncle qui lui a fait le plus beau compliment. "En écoutant Soucougnan, il a eu très peur m’a-t-il dit". On sent déjà une deuxième saison se profiler. 

Extrait podcast Superstitions histoire d'un Dorlis

 

Clip

Jan mwen ye d’Emeline Michel. Avec ce single, la diva haïtienne nous annonce la couleur de son prochain album, prévu pour octobre. Il sera 100% gospel, en souvenir d’un papa pasteur et d’une enfance passée, entre autres à chanter dans les églises. Sur ce titre, Emeline Michel est accompagnée au piano de Harold Saint-Louis.