outre-mer
territoire

Taxes commerciales, Hong-Kong…Des répercussions sur les prix du nickel calédonien

industrie
NICKEL
©AFP
Le Sénat américain soutient les manifestants de Hong Kong, colère de Pékin, les marchés asiatiques ont chuté, à Shanghai, le nickel a encore baissé mais son alliage avec le fer fait de la résistance.
 
Alors que les cours des métaux industriels à la bourse de Londres (LME) évoluaient mercredi en ordre dispersé, le nickel enregistrait la plus forte baisse (6,87 %) du complexe sur cinq jours. Le prix à trois mois a encore reculé de 2 % dans la journée.

Nouvelles tensions
Donald Trump continue de souffler le chaud et le froid sur le front de la guerre commerciale. Alors qu'il n'a cessé d'évoquer un accord possible avec Pékin, le président américain promet désormais une nouvelle hausse des tarifs douaniers visant notamment les produits industriels chinois si aucun accord n'était trouvé pour mettre fin au bras de fer entre les deux premières puissances économiques mondiales. De son côté, le Sénat américain a adopté mardi à l'unanimité un texte destiné à protéger les droits humains à Hong Kong, où les manifestants pro-démocratie font face à une répression, un vote qui a provoqué la colère de la Chine. Des conseillers du président américain sont inquiets de l'impact sur les négociations commerciales. La Chine demande aux Etats-Unis de cesser leur ingérence dans les affaires internes chinoises et menace de prendre d’importantes contre-mesures pour garantir la souveraineté du pays.

Le nickel baisse
Dans ce contexte, les marchés boursiers asiatiques ont chuté et le nickel a baissé pour la cinquième séance de suite. "Des informations circulent faisant état d’une légère remontée des stocks mondiaux disponibles et d’une baisse du moral des investisseurs spéculatifs." Conséquence ? "Les prix du nickel en Asie ont retrouvé leur niveau le plus bas depuis le 2 août", a commenté Anna Stablum qui recense les informations du marché mondial depuis le bureau du LME à Singapour. "Personne ne sait exactement ce qu’il se passe, on peut juste dire que la demande de nickel pour l’industrie n’est pas importante, le marché est en « contango », à savoir qu’il s’oriente à la baisse en raison d’une consommation insuffisante qui favorise en plus la hausse des stocks de nickel dans les entrepôts" précise Amy Hinton, journaliste au Metal Bulletin de Londres.

Seule note positive, "le marché du fer a connu un regain d’intérêt suscité par une offre insuffisante" a précisé le négociant Marex Spectron, l’un des yeux du marché. Une situation qui valorise la forte teneur en fer dans les alliages de ferronickel de haute pureté pour l’acier inoxydable. Des alliages produits par la SLN et KNS en Nouvelle-Calédonie et SNNC en Corée. 

Cours du nickel au LME à 16H20 GMT le 20/11/2019 14.400 dollars par tonne (6,53$/l) en baisse de 1,66 %. 

 
Publicité