Des tortues géantes vivaient dans le Nord de l’Amérique du Sud, notamment en Amazonie

nature
Archelon (image d'illustration)
Reconstitution d'une tortue Archelon (image d'illustration) ©Raul Lunia/Novapix/Leemage Raul Lunia / Leemage
De nouveaux fossiles d'une variété de tortue géante d'eau douce ont été découverts en Colombie et au Venezuela par des chercheurs suisses et sud-américains. Ils ont permis une compréhension globale de ce gros reptile qui vivait dans le Nord de l'Amérique du Sud notamment en Amazonie.
Il y a entre 5 à 13 millions d'années, vivait Stupendemys geographicus, qui était de la taille d'une automobile. Cette tortue d'eau douce géante, pouvait atteindre quatre mètres de long, et peser plus d’une tonne. C'est la deuxième tortue en taille après Archelon, beaucoup plus ancienne.
  

Nord de l’Amérique du Sud, Amazonie

Stupendemys, évoluait dans une immense zone humide du nord de l'Amérique du Sud. Notamment en Amazonie. Avant la formation des fleuves Amazone et Orénoque. Les derniers fossiles de Stupendemys, ont été découverts au Venezuela et en Colombie.
  

Une redoutable ancêtre de nombreuses tortues amazoniennes

Ils avaient des crocs de cinq centimètres. Les males étaient aussi munis de cornes sur la carapace, qui leur servaient à se battre, notamment entre eux.
Des traces de morsure attestent que les tortues avaient des prédateurs connus : comme le caïman géant Purussaurus qui pouvait atteindre onze mètres de long.
Selon les scientifiques Stupendemys est l'ancêtre et la parente, de nombreuses tortues amazoniennes actuelles, beaucoup plus petites.
 
©Bruno Sat, Gilles Dagneaux, Philippe Champenois
Les Outre-mer en continu
Accéder au live