outre-mer
territoire

Tupaia : Les dessins du navigateur polynésien qui s'est embarqué avec Cook exposés à Londres

culture Tahiti
Dessin de Tupaia à Tahiti
Dessin de Tupaia représentant la vie à Tahiti ©British Library
Tupaia dont le capitaine Cook a utilisé les connaissances lors de son premier voyage dans le Pacifique a effectué une série de dessins. Les œuvres de ce navigateur polynésien sont exposés à la British Library de Londres jusqu’au 28 août 2018.
 
On ne connaît pas de représentation de Tupaia. L’homme devait avoir pourtant beaucoup de prestance. Né à Raiatea en 1725, Tupaia était un grand prêtre vénérant le Dieu de la guerre Oro, mais il est surtout connu aujourd'hui pour ses qualités de navigateur et de diplomate. 
 
Vue du port de Huahine
Vue du port de Huahine (John Webber) ©British Library
 

Un savoir très précis

Tupaia possédait un savoir très précis de la navigation basée sur l’observation du ciel, des étoiles, des courants, des animaux et des vents. Sans avoir quitté les îles proches de Tahiti, il savait où se trouvait la plupart des îles du triangle polynésien (formé par Hawaï, l’île de Pâques et la Nouvelle-Zélande). Ses connaissances ont impressionné James Cook et son équipage. Grâce à se savoir, James Cook a pu établir une carte des îles du Pacifique.
 
James Cook
James Cook ©British Library
 

De Tahiti à Batavia

En 1769, quand Cook arrive à Tahiti à bord de l’Endeavour, Tupaia est conseiller de la reine Purea. A la demande du naturaliste britannique Joseph Banks, Tupaia se joint à l’expédition de Cook accompagné d’un jeune tahitien dénommé Taiato. Tupaia espérait découvrir l’Europe. Il finira son voyage, selon le journal de bord du capitaine Cook, à Batavia (actuelle Djakarta) emporté par le paludisme le 11 décembre 1770,.
 
Gravure du 18e siècle
©British Library
 

Exposition "The voyages"

Tupaia laisse derrière lui des dessins, des témoignages exceptionnels de la vie en Polynésie au 18e siècle. La British Library présente ces œuvres dans le cadre d’une exposition consacrée aux 250 ans da la première expédition du capitaine Cook.  
 

Danseuse et deuilleur

Le premier dessin exposé représente une danseuse tahitienne dont la bouche est un peu tordue. Sur la même page se trouve une représentation d’un grand prêtre vêtu d’un costume de deuilleur.
 
Jeune fille et deuilleur
Jeune fille et deuilleur (Tupaia) ©British Library
 

Groupe de musiciens

Un groupe de musiciens dont certains jouant de la flûte nasale a aussi été représenté par Tupaia de manière très vivante. Ce sont des témoignages émouvants de la vie en Polynésie au 18e siècle.
 
Musiciens tahitiens (Tupaia)
Musiciens tahitiens (Tupaia) ©British Library
 

Nouvelle-Zélande

En Nouvelle-Zélande, Tupaia sert d'interprète entre les Anglais et les Maoris. Le navigateur tahitien représente dans un dessin un échange entre le naturaliste britannique Joseph Banks et un Maori. 
 
Echange entre Joseph Banks et un Maori (Tupaia)
Echange entre Joseph Banks et un Maori (Tupaia) ©British Library


Rôle diplomatique

Le rôle diplomatique de Tupaia s'est révélé indispensable aux Anglais, mais son intervention n'a pas empêché qu'au moins deux Maoris soient tués par les Britanniques en 1769. Aujourd'hui, Tupaia est un personnage important pour l'histoire des Maoris de Nouvelle-Zélande et l'anniversaire de son arrivée dans le pays sera commémorée par le gouvernement néo-zélandais en 2019
 
Aborigènes d'Australie sur des canoës (Tupaia)
Aborigènes d'Australie sur des canoës (Tupaia) ©British Library

►Pour en savoir plus sur l'exposition James Cook "The voyages" à la British Library (jusqu'au 28 août), regardez ce résumé (en Anglais) :
Publicité