Un bon début de semaine pour le nickel dans le sillage du pétrole

nickel
Ferronickel LARCO 20
Alliage de Ferronickel européen Larco ©Alain Jeannin
Le cours du ferronickel, un alliage métallique de fer et de nickel, est bien orienté. La tendance est soulignée lundi 19 septembre par les experts londoniens de CRU (Commodities Research Units). 

La note d’analyse de GRU, un expert en Intelligence économique, a été publiée ce week-end. Elle indique, concernant les alliages à base de nickel «des primes à l’achat supérieures au cours de base du LME, en raison d’une forte demande».

Un alliage pour l'inox

Le ferronickel est produit par moins de 20 usines dans le monde. Quatre usines sont situées en Europe. Les sites métallurgiques produisant cet alliage sont ceux de LARCO en Grèce, POBUZH en Ukraine, FERONIKL au Kosovo et FENI-CUNICO en Macédoine.

Leadership calédonien

La SLN (ERAMET) en Nouvelle-Calédonie est le premier producteur mondial sur ce marché destiné à la sidérurgie de l’acier inoxydable.
Dans les prochaines années, la production de l’Usine du Nord (KNS) viendra conforter la production calédonienne.

Deux opinions

Toujours selon l’analyste britannique, et bien que le cours mondial du métal pur soit repassé sous les 10.000 dollars, les achats de nickel ont été importants ces deux dernières semaines. Et CRU de conclure : «les achats de métal ou d'alliages sont susceptibles de faire monter les cours rapidement.»

Les analystes du négociant Triland Metals vont dans le même sens. Ils notent que la «demande en nickel a eu le dernier mot par rapport à l’offre en fin de semaine dernière». Une orientation positive qui traduit, selon TM «une capacité de résistance des cours mondiaux du nickel.»

Le pétrole monte, les métaux aussi

Lundi, en milieu de séance, les cours du nickel au LME reprenaient leur progression. Le métal était en hausse de 2,85 % à 10.007 dollars la tonne.
Les métaux industriels sont portés par la hausse des cours du pétrole. Le président vénézuélien a déclaré que les pays de l’OPEP et d’autres extérieurs à l’organisation sont sur le point de parvenir à un accord en vue de stabiliser la production.
L’or noir, roi des matières premières, est l’un des indicateurs qui compte et pèse sur le cours des métaux et du nickel.

Les producteurs de nickel en profitent

Lundi après-midi, Eramet s’adjugeait plus de 3 % dans le sillage de l’indice Stoxx 600 des ressources de base, lui-même porté par la hausse des cours des métaux à Londres. Glencore progressait de 4,78 % et Vale de 2,58 %.