Un concert de soutien aux malades de la drépanocytose organisé à Paris

spectacle
Drepaction organisé à La Cigale le 24 septembre 2022
Drepaction organisé à La Cigale le 24 septembre 2022 ©Nora Nonet
Sensibiliser à la drépanocytose, c’est le combat de la Martiniquaise Jenny Hippocrate. Depuis 13 ans maintenant elle organise le Drepaction avec samedi soir un concert de solidarité à la Cigale à Paris.

« Nous sommes dans la célébration de la vie.» Voici le mot d’ordre du concert Drepaction de cette année. En tête d’affiche, de nombreux artistes de la scène zouk ou dancehall tel que Jean-Claude Naimro, le pianiste du groupe Kassav. Pour son organisatrice Jenny Hippocrate, il était important de mettre en avant la joie pour cette édition. 

Cette femme a connu la maladie à la naissance de son fils il y a 30 ans. Depuis, elle se bat pour faire avancer les recherches sur cette pathologie qui engendre une malformation des globules rouges et devient très douloureuse pour les personnes qui en sont atteintes. 

Même si la drépanocytose est connue depuis plus de 70 ans dans la communauté scientifique, il n’existe pas de remède pour soulager les malades. Un non-sens pour Jenny Hipocrate. « Je suis persuadée que si la drépanocytose était une maladie dite des blancs, on aurait déjà trouvé quelque chose », lance-t-elle samedi soir. La drépanocytose touche principalement les populations africaines et ultramarines. 

Un reportage de Nora Nonet, Hugo Larridon et Rael Moine.

Concert de solidarité pour les malades de la drépanocytose ©Nora