Un deuxième cas de zika importé confirmé à La Réunion

zika
Zika
Deuxième cas de zika à La Réunion ©LUIS ROBAYO / AFP
La personne contaminée avait séjourné très récemment en Martinique. Le premier cas avait été identifié début mars. Des mesures de prévention ont été immédiatement mises en œuvre pour éviter la propagation du virus.
Un cas de zika importé a été confirmé à La Réunion par l'Agence régionale de santé (ARS), selon laquelle il s'agit "d'une personne ayant séjourné très récemment en Martinique" où sévit une épidémie de cette maladie grave transmise par les moustiques. Il s'agit de second cas de zika importé recensé à La Réunion. Le premier avait été identifié début mars.

La personne "présentait des symptômes de la maladie à son arrivée à La Réunion", elle "a consulté dès son arrivée son médecin généraliste, qui l'a tout de suite orientée vers un laboratoire pour confirmation biologique", a précisé l'ARS dans un communiqué mardi.

Éviter la propagation

Après confirmation du diagnostic d'infection par le zika "des mesures de prévention ont été immédiatement mises en œuvre (...) afin d'éviter tout risque de propagation du virus à La Réunion", ajoute l'ARS.

La personne est actuellement confinée à son domicile et des interventions de lutte anti-vectorielle (contre les moustiques) ont été effectuées autour de son domicile à titre préventif.

À ce jour, aucun cas autochtone de la maladie, c'est-à-dire contracté sur place, n'a été identifié dans l'île. Le territoire n'est donc, à ce jour, pas concerné par l'épidémie, contrairement à la Martinique, la Guyane et de nombreux pays d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale.