Un maire de l'Hexagone gère sa commune depuis... la Nouvelle-Calédonie

politique
Mairie de Guignecourt
©Wikipedia

Philippe Desirest, maire de Guignecourt dans l'Oise, a déménagé au début de l'année en Nouvelle-Calédonie. Il reste cependant à la tête de la commune où il a été élu, ce qui pose problème à certains habitants. 

Est-il possible de gérer une commune à 17.000 km ? C'est le scénario un peu insolite qui se passe en ce moment dans une commune des Hauts-de-France, Guignecourt. Comme le rapporte Le Courrier Picard, le maire Philippe Desirest a déménagé au début de cette année pour raisons personnelles en Nouvelle-Calédonie. Mais cette gestion à distance ne plaît pas aux 387 habitants. Un "Collectif de la commune de Guignecourt" a été lancé de manière anonyme pour dénoncer cette situation.

"Tout se passe très bien !"  

Si cette situation est originale, elle ne gêne pas du tout la première adjointe, Chantal Tranchant, contactée par Outre-mer la 1ère. "On s'appelle tous les jours ! On communique régulièrement, on fait comme d'habitude, les réunions du conseil, nous sommes une équipe !, raconte le sourire dans la voix, Chantal Tranchant. La dernière réunion, c'était à 19h, heure de l'Hexagone. Soit 4h du matin à Nouméa.

Il se lève de bonne heure ! Tout s'est bien passé, la connexion était bonne.

Chantal Tranchant, 1ère adjointe de la commune de Guignecourt

Un départ temporaire

Malgré nos tentatives, nous n'avons pas pu joindre le maire de Guignecourt. Mais la première adjointe assure que Philippe Desirest a fait une mise au point avec ses administrés pour expliquer la situation, un courrier a été distribué dans les boîtes aux lettres. Ce qui interpelle le plus Chantal Tranchant, c'est l'anonymat du collectif. Philippe Desirest est maire de la commune depuis 2002 et habite Guignecourt depuis plus longtemps, "donc il est tout à fait capable d'entendre ce que les habitants ont à lui dire", dit Chantal Tranchant. Elle précise aussi que le départ du maire n'est pas du tout définitif. Sa compagne a obtenu une mutation qui n'était pas du tout prévue. Mais ce n'est pas pour autant qu'il passe des vacances en Nouvelle-Calédonie. Le retraité garde une activité dans les hautes technologies et permettrait même l'installation d'une entreprise sur le Caillou.

Télétravail

A ceux qui disent qu'il ne se passe plus grand chose depuis que monsieur le Maire est à Nouméa, la première adjointe Chantal Tanchant répond que "de toute façon, on a les mains liés avec le confinement". Par ailleurs, sur un plan légal, rien n'interdit à un maire ou à un conseiller de déménager de la commune où il a été élu.