Un préfet envoyé en renfort en Martinique pour lutter contre les violences

sécurité
619cfe7aef333_prefecture-rencontre-syndicale.jpg
L'une des entrées de la préfecture de Martinique. ©JCS
Cette annonce intervient peu après une fusillade qui a fait plusieurs blessés lors d'un concert à Rivière-Salée. Le nouveau préfet prendra ses fonctions début décembre. Sa mission doit durer cinq mois.

Le préfet de Martinique, Jean-Christophe Bouvier, a annoncé samedi l'arrivée dès le début du mois de décembre d'un préfet délégué pour lutter contre les violences armées, en forte augmentation sur l'île. "J'aurai le soutien d'un préfet qui va venir pendant cinq mois pour travailler sur les questions de sécurité et de coopération entre les collectivités, l'État et les forces de sécurité intérieures", a indiqué à l'AFP Jean-Christophe Bouvier, qui s'est entretenu en début de semaine à Paris avec le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin.

Ce renfort doit permettre d'"améliorer le dispositif de surveillance du territoire et améliorer la lutte contre la délinquance de toute nature", a poursuivi le préfet de région.

Explosion de violence

La Martinique connaît une hausse importante des actes de violences par arme à feu. Dans la nuit de jeudi à vendredi, une vingtaine d'hommes armés ont débarqué dans une soirée de plusieurs centaines de personnes et ont déclenché une fusillade, faisant au moins 7 blessés, dont 6 par balle.

Depuis le début de l'année, la Martinique déplore 25 homicides, dont 20 par arme à feu. En 2019, 25 homicides avaient été recensés, ce qui était un record sur les cinq dernières années. 
Le ministre de l'Intérieur doit revenir sur l'île avant la fin de l'année pour poursuivre la politique de lutte contre la criminalité.