outre-mer
territoire

L'Urssaf réclame 14.000 euros au chef étoilé Arnaud Bloquel parce qu'il mange dans ses restaurants en Guadeloupe !

société
Arnaud Bloquel
©fb Guadeloupe la1ère
Le chef étoilé Arnaud Bloquel va devoir s'acquitter d'une facture de 14 000 euros pour les déjeuners quotidiens pris dans ses restaurants, le Square et Orchidéa, à Saint-François, en Guadeloupe.  
Le chef cuisinier guadeloupéen Arnaud Bloquel a reçu un redressement de l'Urssaf d'un montant de 14 000 euros pour avoir mangé dans son propre restaurant. 

“Un fonctionnaire de l’Urssaf s’est présenté pour un contrôle dans mon établissement en avril 2018. Il s’apprêtait à quitter mon restaurant lorsqu’il m’a demandé où je mangeais ?”, raconte le chef Arnaud Bloquel dans le site spécialisé l'Hotellerie-Restauration. “Je mange dans mon restaurant, puisque j’y passe mes journées”, lui répond le chef étoilé qui exploite deux restaurants à Saint-François, en Guadeloupe. 
 

Un addition salée 

Les repas pris dans une entreprise de restauration par un gérant majoritaire doivent obligatoirement être déclarés, rappelle le site spécialisé.“J’ai été redressé sur trois ans. Comme tous les cuisiniers, je conserve les produits nobles pour les clients et je me restaure avec des pâtes ou des plats simples et peu coûteux, comme le reste de mon équipe dont le repas apparaît à environ 6€ sur leur bulletin de paie. Mais rien à faire : pour moi, qui suis gérant majoritaire, l'inspecteur s'est basé sur la dépense moyenne d'un repas, soit 107 € par client !” Au total, ce sont donc 14 000 € que l'administration réclame au restaurateur.
 

Il quitte la Guadeloupe

Arnaud Bloquel, élu meilleur Maître restaurateur de l’année 2018, a décidé de quitter la Guadeloupe. “Je reviens à Paris pour préparer le concours de meilleur ouvrier de France, puis je partirai en Floride. J’aime la Guadeloupe, mais l’insularité contraint les ambitions. Ce n’est pas le redressement qui justifie mon départ, même si les tracas administratifs existent. On me demande 5 000 € d’eau alors que j’ai été coupé pendant un mois. Pour les 14 000 € de redressement, j’ai obtenu un échelonnement, c’est tout ”, regrette le chef cusinier. 
 
Publicité