Vale Nouvelle-Calédonie : le géant brésilien du fer et du nickel publie des résultats 2019 en baisse

industrie
NICKEL
Usine du Sud (nickel et cobalt) Vale Nouvelle-Calédonie
Vale a terminé 2019, l'année la plus difficile de son histoire, avec un engagement ferme à reprendre et à stabiliser sa production, tout en appliquant les normes de sécurité les plus élevées. Ainsi commence le rapport de production 2019 du géant brésilien des matières premières.
 
Vale a déclaré mardi que sa production de minerai de fer au quatrième trimestre avait chuté de 22,4% par rapport à 2018, alors que la société continuait à accélérer les opérations de remise en état de ses installations après la catastrophe du barrage de Brumadinho le 25 janvier 2019. "Vale renforce son engagement à reprendre et à stabiliser la production minière dans les meilleures conditions de sécurité" poursuit le rapport annuel 2019. La production de fer est en forte baisse, la production de nickel a également souffert. 
 

Vale va renforcer sa stratégie de renforcement de ses marges commerciales par l’augmentation des volumes produits en privilégiant les produits mixtes dans son portefeuille Vale rapport 2019


Nickel
La production de nickel a atteint 208.000 tonnes en 2019, soit 15% de moins qu'en 2018. La production reflète une baisse des ventes de minerai des sites canadiens et brésiliens et de la production métallurgique en Nouvelle-Calédonie (VNC) "en raison de la disponibilité limitée de l'usine de traitement au cours de l'année 2019."

Vale Nouvelle-Calédonie
La production de nickel raffiné à VNC, pour les oxydes de nickel, cessera à partir d'avril 2020, dans le cadre de l'amélioration de la trésorerie à court terme. Avec cette simplification de l'organigramme, indique Vale, "les produits à base de nickel de VNC seront composés exclusivement de NHC qui est un produit intermédiaire composé de nickel et de cobalt." La production de nickel de l’usine du Sud a baissé de 28% en 2019 comparé à 2018. Il y a pire, au Brésil, en raison d'opérations de maintenance et de sécurisation des installations, la production de nickel de Vale a baissé de 49 % sur la même période.

Les activités de production de nickel du groupe brésilien ont également été affectées en 2019 par des arrêts de maintenance dans les raffineries de l'Atlantique Nord et du Brésil. Les sites industriels  fonctionnent désormais normalement.
 
NICKEL
Nickel production par site industriel de Vale ©VALE
Cours du nickel à trois mois au LME de Londres le 11/02/2020 à 15H50 GMT 13.177 dollars la tonne (5,97$/Ib)  + 1,93 %. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live