VIDEO. Edouard Glissant, la créolisation du monde

livres

Il y a 10 ans disparaissait l'un des plus grands écrivains du XXe siècle, le Martiniquais Edouard Glissant. Dans cette déambulation entre la Martinique, New York et Paris, l'écrivain accompagné de son fils évoque les lieux qui ont marqué sa vie et constitutifs de sa pensée et de son œuvre. 

 

Romancier, philosophe, essayiste, dramaturge et militant anticolonialiste, Edouard Glissant est l’un des écrivains et penseurs majeurs du XXe siècle. Lauréat du prix Renaudot en 1958 avec son roman La lézarde, il fut finaliste du prix Nobel de littérature en 1992, décroché au final à une voix de différence par l’écrivain saint-lucien Derek Walcott. Il a laissé une œuvre foisonnante de Soleil de la conscience en 1956 à Une Anthologie de la poésie du Tout-Monde en 2010.

La Martinique, New York et Paris

La Martinique, New York et Paris sont trois lieux importants et emblématiques pour Edouard Glissant qui, d’ailleurs, les qualifiait comme son "commerce triangulaire". Sous le regard de son fils, il évoque les raisons pour lesquelles ces lieux ont marqué sa vie et sont fondateurs de sa pensée, de ses engagements et de ses combats. Autant d'évocations des étapes qui ont jalonné son parcours intellectuel. 

VIDEO. Edouard Glissant, la créolisation du monde
Edouard et Mathieu Glissant ©Auteurs Associés

La Martinique

Edouard Glissant y voit le jour en 1928. En compagnie de son fils Mathieu, il sillonne l'île et il y raconte son enfance, son père, l'esclavage, sa participation au groupe Franc-jeu. La géographie de l’île marque toute son œuvre tant dans l'inspiration poétique que dans la révolte politique. A la suite d'une prise de position en faveur de l'indépendance, il est interdit de séjour aux Antilles et assigné à résidence en France par le général de Gaulle entre 1959 et 1965. C'est aussi à partir de cette île qu'Edouard Glissant réfléchit le Tout-Monde, ce monde dans lequel les cultures et les langues sont mises en relation, s'influencent et se transforment. 

VIDEO. Edouard Glissant, la créolisation du monde
Edouard Glissant à New York ©Auteurs Associés

New York

Il y enseigne la littérature française et francophone à la City University of New York. Cette ville incarne le mouvement dans lequel l'écrivain n'a jamais cessé d'être : la créolisation du monde. Bordée par deux fleuves, Manhattan est reliée à un archipel de quartiers. Ces populations en traversent les ponts dans un flux continuel. 

VIDEO. Edouard Glissant, la créolisation du monde
Edouard Glissant dans les jardins du musée du quai Branly ©Auteurs Associés

Paris

Il se souvient de son arrivée en 1946 dans l'effervescence de l'après-guerre, pour étudier la philosophie à la Sorbonne puis l'ethnographie. Il évoque également le premier Congrès des écrivains et artistes noirs qui s'y est tenu en 1956. Son passage au musée du quai Branly le conforte dans sa conviction d'un indispensable mélange des imaginaires et des cultures. 

 

« Le tout-monde, c'est le monde tel que nous désirons qu'il soit et tel qu'il n'est pas encore c'est-à-dire le monde que l'on partage, le monde où les différences sont acceptées où on ne réduit pas la diversité à un banal enfermement.»

Edouard Glissant, salon du livre 2010 à propos de son ouvrage Une anthologie du Tout-Monde

 

En décembre 2014, les archives et manuscrits d’Edouard Glissant ont été classés "Trésor national" par le ministère de la Culture et de la Communication. Un symbole fort et une reconnaissance importante d’une œuvre aux ramifications multiples qui a marqué son époque.

Facebook : Edouard Glissant, une pensée archipélique 

Réalisation : Yves Billy et Mathieu Glissant

Production : Auteurs Associés

2010

 

L'institut du Tout-Monde

Fondé par Edouard Glissant en 2006, il fait vivre l'œuvre et la pensée d'Édouard Glissant au travers de séminaires, d'ouvrages, de colloques, du Prix Carbet de la Caraïbe. 

Les lauréats du Prix Carbet de la Caraïbe 2020 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live