VIDÉO. L’hebdo Outre-mer du 5 mars 2022

guerre
Des témoignages de l'effroi des ressortissants Ukrainiens basés ou de passage en Outre-mer. Le départ des Russes du programme Soyouz de Guyane. Les mesures sanitaires allégées en Polynésie. Ce sont sont les principaux titres de L’Hebdo Outre-mer diffusé sur France 24. ©Outre-mer la 1ère
Des témoignages de l'effroi des ressortissants Ukrainiens basés ou de passage en Outre-mer. Le départ des Russes du programme Soyouz de Guyane. Les mesures sanitaires allégées en Polynésie. Ce sont sont les principaux titres de L’Hebdo Outre-mer diffusé sur France 24.

L’Hebdo Outre-mer est présenté par Kessi Weishaupt Tahi. 

Hebdo Outre-mer du 5 mars 2022
Kessi Weishaupt Tahi présente l'Hebdo Outre-mer ©Outre-mer la 1ère

Au sommaire de l'Hebdo Outre-mer : 

  • Le spectre de la crise sanitaire continue de s'éloigner et désormais les mesures sanitaires sont allégées, notamment en Polynésie. Depuis jeudi, le port du masque n'est plus obligatoire en extérieur. Certains rassemblements, sont également autorisés sans pass vaccinal. Réactions dans les rues de Papeete recueillies par David Chang et Hubert Liao de Polynésie la 1ère.

  • La guerre en Ukraine et les mobilisations locales. À la Réunion comme en Polynésie, des rassemblements ont eu lieu dimanche à l'appel de la ligue des droits de l'Homme. Des manifestations en soutien à l'Ukraine ; à Saint-Denis, mais aussi à Tahiti. Parmi les manifestants, des Russes et des Ukrainiens brandissant le drapeau bicolore.

  • Des Ukrainiens de passage ou installés en Outre-mer. En Polynésie, à la Réunion ou encore en Martinique, ils sont suspendus à leur écrans et smartphones pour tenter de suivre au plus près l'évolution du conflit et rester en contact avec leur proches sur place. Un récit de Gervais Nitcheu avec les équipes de Martinique la 1ère, Réunion la 1ère et Polynésie la 1ère.

  • L'une des conséquences de cette guerre est le rappel des Russes du programme spatial Soyouz par Moscou. Les équipes de techniciens et ingénieurs basés à Sinnamary en Guyane ont dû quitter le territoire. Une mesure de sécurité qui jette le flou sur l'avenir même de cette présence en Guyane. Un reportage de Claire-Marine Celles de Guyane la 1ère.

  • Une reconnaissance officielle, pour une activité aux vertus thérapeutiques déjà appréciée. La plongée sous-marine est efficace contre la dépression et le stress post-traumatique. Des recherches scientifiques ont été menées et en confirment les bienfaits. En Nouvelle-Calédonie, Karine Arroyo et Christian Favennec nous en disent plus.

  • Enfin, cette semaine marquait aussi la fin du carnaval et donc la mort du roi Vaval. Selon la tradition, la mascotte des festivités a été symboliquement brulée dans chaque département lors du mercredi des cendres. En Martinique, la fête est finie ! Alors, les pleureuses et carnavaliers n'ont pas caché leur peine. De même en Guadeloupe, en Guyane ou encore à Saint-Pierre et Miquelon, les amateurs du carnaval ont dû dire adieu à cette période de l'année. Petit tour d'horizon avec Sophie Vingadassalom.