VIDEO. Mandy François-Elie, l'incroyable phénix du sprint

jeux olympiques
La sprinteuse martiniquaise était un espoir de l'athlétisme. Après un AVC, Mandy François-Elie a dû tout réapprendre : parler, marcher, courir. Véritable modèle de résilience, elle s’illustre aux Jeux Paralympiques de 2012 et 2016 et elle fait partie des athlètes sélectionnés aux JO de Tokyo.

Elle était détentrice du record de Martinique sur 400 mètres avant son accident. Quand elle se réveille hémiplégique après trois semaines dans le coma, elle est toujours sprinteuse dans l'âme. La Martiniquaise Mandy François-Elie a dû tout réapprendre. Le sport est la thérapie qui l'aide à se reconstruire. Quatre ans après son accident, elle remporte la médaille d'or sur 100 mètres aux Jeux Paralympiques en 2012 à Londres. Elle sera ensuite médaillée d'argent aux jeux de Rio sur la même distance.

Les légendes du sport olympique Outre-mer - François-Elie
Mandy François-Elie témoigne de son parcours exceptionnel lors de conférences sur le handisport. ©Beau comme une image

Voir la vie "en or"

Elle revient des championnats d'Europe d'athlétisme handisport organisés en Pologne en juin 2021 avec deux nouvelles médailles d'or sur 100 et 200 mètres. Celle dont la devise est  "never give up" (ne jamais abandonner) compte bien encore se distiguer aux JO de Tokyo.  

Retrouvez sur le portail des Outre-mer les autres épisodes de la collection Les légendes du sport olympique Outre-mer.

Ecriture : Mathieu Méranville
Réalisation : Arnaud Legoff et Vianney Sotés
Production : Beau Comme une Image 
2021