VIDEO. Nous, gens de la terre : Mayotte, les combattantes

documentaire

À Mayotte, le métier de la terre a longtemps été dénigré. C'était un métier réservé aux hommes. Aujourd'hui, près d'un agriculteur sur deux est une femme. Escale chez les femmes combattantes mahoraises. Elles s'appellent Naoilou, Corinne, Saboutia et Philomène : portraits croisés d'agricultrices.

Nous, gens de la terre : Mayotte, les combattantes
Naoilou, technicienne agricole, augmente le rendement des parcelles ©13 Productions

Mayotte, le dernier né des départements français est aussi le territoire des extrêmes : chômage, pauvreté, violence. La petite île de l’océan Indien qui fait office d’Eldorado pour ses voisines malgache et comorienne, peine à nourrir une population toujours plus nombreuse. Les importations de produits alimentaires sont légion et le coût de la vie insurmontable pour la grande majorité des habitants. Dans cette île où l’islam est la religion majoritaire, ce sont les femmes qui détiennent peut-être une partie de la solution. Elles sont de plus en plus nombreuses à se lancer dans l’agriculture, plus seulement pour nourrir leur famille mais produire local et redistribuer. En valorisant ce travail de la terre trop longtemps méprisé à Mayotte, elles sont aussi en train de gagner le combat pour leur propre indépendance.
 

Nous, gens de la terre : Mayotte les combattantes 3
Philomène (à droite) râpe la coco qu'elle vendra au marché de Coconi ©13 Productions

Un documentaire écrit et réalisé par Claire Perdrix

Produit par 13 Productions en coproduction avec France Ô et La Cerise sur le Gâteau Prod.

Durée 52 minutes - 2019

Les Outre-mer en continu
Accéder au live