VIDÉO. Qui est Chloé Léonil, réalisatrice d’Ultra Loin, la série incontournable de la rentrée ?

médias
Ultra Loin est le rendez-vous incontournable de cette rentrée. La série de la1ere.fr dépeint avec humour et profondeur le quotidien d’une colocation entre Ultramarins en France hexagonale. Chloé Léonil est la réalisatrice de cette série événement. Elle revient sur le tournage de cette série drôle et novatrice, à voir sur la1ere.fr.

Dans Ultra Loin, des jeunes venant de plusieurs régions d’Outre-mer se retrouvent colocataires en région parisienne et cohabitent chez Guillaume, un quadra réunionnais qui s’est donné pour mission de les accueillir à moindre frais. Cette année, des amis de Guillaume ont décidé de tourner un documentaire sur cette colocation unique en son genre…

Retrouvez ici les huit épisodes de la série Ultra Loin

Commentez sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ultraloin

Chloé Léonil, scénariste et réalisatrice d'Ultra Loin

Ultra Loin
Chloé Léonil sur le tournage d'Ultra Loin ©RÉMY GRANDROQUES / FTV

Chloé Léonil, 29 ans, est diplômée de l’INSAS à Bruxelles (cursus réalisation). Son film de fin d'études, Plaqué Or, a été sélectionné et primé dans plusieurs festivals internationaux. Elle a co-écrit Les Intranquilles de Joachim Lafosse et travaille avec plusieurs auteurs comme scénariste. En 2021, elle réalise en Martinique son deuxième court-métrage Tjenbé red. En 2022, pour la1ere.fr, elle co-écrit avec Étienne Chédeville la série Ultra loin dont elle signe la réalisation. Elle continue de développer son premier long-métrage Sunshine.

Ultra Loin, la série à voir absolument

Ultra Loin, est une série drôle et novatrice, qui met sur le devant de la scène de jeunes comédiens talentueux. L’un des points forts de la série est de mettre en avant des personnages originaires des Outre-mer, trop peu souvent représentés sur les écrans. C’est aussi l’occasion d’aborder des thématiques propres à la jeunesse de ces régions telles que le déracinement, les préjugés culturels, le racisme, le poids des traditions, la sexualité, les rapports inter-générationnels, les questions du travail, du logement.

La série parle de la difficulté de s'intégrer parfois, du choc culturel par rapport aux habitudes qu'il y a dans l'Hexagone, parfois différentes de celles de nos territoires. La série parle de racisme aussi, mais également d'homosexualité. Découvrir les enjeux pour les Ultramarins, cela peut intéresser tout le monde.

Chloé Léonil, réalisatrice d'Ultra Loin

 

Le choix du mockumentaire

Ultra Loin, Chloé Léonil
Chloé Léonil avec deux de ses comédiens ©RÉMY GRANDROQUES / FTV

Le "mockumentaire" est un faux documentaire. C’est un procédé parfaitement adapté à la comédie car il simplifie l’écriture et le tournage. Quand on regarde la série, on a l’impression qu’une équipe de tournage est présente pour réaliser un documentaire sur cette colocation. Il s’agit pourtant d’une fiction. Voir un micro au bout d'une perche dans une scène de la série est un parti pris assumé de réalisation. Ce choix original donne du dynamisme et permet de tourner plus rapidement.

L'ambiance pendant les trois semaines de tournage 

Ultra Loin, Chloé Léonil
L'équipe d'Ultra Loin : comédiens et techniciens ©RÉMY GRANDROQUES / FTV

La réalisatrice garde le souvenir d’un tournage joyeux, ponctué des rires des comédiens. Une ambiance cependant studieuse car il y avait beaucoup de choses à tourner dans le temps imparti de trois semaines.
Un tournage également en forme de challenge en terme de réalisation quand il s’agissait de mettre en scène les dix comédiens ensemble.


La réalisatrice a laissé aux comédiens une part d’improvisation dans les dialogues et dans le jeu et a été touchée par la générosité et l'implication de ses acteurs.

Ce tournage a aussi été l’occasion pour Chloé, originaire de la Martinique, d’en apprendre plus sur les traditions d’autres régions d’Outre-mer, en discutant avec ces comédiens. Houdhayfi Said Djae, qui joue Ali, lui a appris beaucoup de choses sur Mayotte et lui a fait réaliser à quel point cela pouvait être compliqué là-bas. 

Durée : 8 x 20 minutes
Ecriture : Chloé Léonil et Étienne Chédeville
Réalisation : Chloé Léonil
Production : Augustin Bernard
Une coproduction : Black Sheep Films – Shine Fiction, avec la participation de France Télévisions