VIDEO. Rue des Outre-mer : portraits de Guadeloupéens

outremer la guadeloupe
Rue des Outre-mer portraits de Guadeloupéens visuel
De gauche à droite et de haut en bas : Thierry Jean-Pierre, Rodolphe Idoménée, Patrice Pater, Gyver Hypman et Astrid Tulippe ©Outre-mer la 1ère

Dans la galerie de portraits de la collection Rue des Outre-mer, des hommes et des femmes vivant dans l'Hexagone sont liés avec la Guadeloupe. Ils ont grandi là-bas ou leurs parents y sont nés. Partons à leur rencontre. Installés sur le vieux continent, ils partagent leur passion avec nous.

Rue des Outre-mer vous propose de découvrir des parcours de vie riches et multiples. Nos escapades pour les retrouver, vous emmènent dans les villes et villages de différentes régions de l'Hexagone, où ils se sont installés.

Patrice Pater, un lunetier passionné

A 500 kilomètres de Paris dans le haut Jura se trouve la ville de Morez. Cette commune enclavée dans la vallée n'est autre que la capitale de la lunette. C'est ici que nous retrouvons le Guadeloupéen Patrice Pater, venu pour se former dans l’unique école française de lunetier. Cela fait plusieurs années qu’il travaille comme opticien. Sa passion pour la lunette le pousse aujourd’hui à se lancer dans le sur-mesure.

Astrid Tulippe, une Guadeloupéenne au grand coeur

A 74 ans Astrid Tulippe, originaire de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, est une bénévole hyper active. Depuis sept ans, elle gère avec une équipe de 65 bénévoles, un centre "Les Restos du cœur" dans le 14è arrondissement de Paris. Partage et solidarité rythme son quotidien depuis plus de 20 ans.

La mode urbaine de Gyver Hypman

Gyver Hypman est un artiste multi créatif, un touche à tout qui excelle autant dans la musique que dans l'art graphique. Aujourd'hui il se lance dans un nouveau projet : créer sa marque de vêtements. 

Thierry Jean-Pierre, bassiste

C'est un musicien de talent originaire de Guadeloupe qui a joué avec les plus grands. Il s'appelle Thierry Jean-Pierre et il est bassiste. A Paris, ses journées sont chargées entre séances studio et prestations en live. 

Rodolphe Idoménée démocratise le bokit

Né d'un père guadeloupéen et d'une mère martiniquaise, Rodolphe Idoménée a grandi entre les Antilles et la France. Il y a 3 ans, il décide de se lancer dans la restauration et propose quelques spécialités guadeloupéennes dont le bokit. Un sandwich à partir d'une pâte à pain que l'on fait frire dans l'huile. A 33 ans il contribue a démocratiser cette spécialité locale dans le Val de Marne.
 

Retrouvez l'ensemble de la collection, en cliquant sur le titre : Rue des Outre-mer