Violence en Martinique : Gérald Darmanin annonce sa venue dans les prochaines semaines

assemblée nationale
Gérald Darmanin
©AP Photo/Michel Euler
En réponse à la question du député martiniquais Johnny Hajjar, le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer Gerald Darmanin a annoncé qu'il se rendrait en Martinique "à la fin de l'été". Il sera accompagné de plusieurs ministres, dont d'Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux.

Annonce inattendue cet après-midi dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Gerald Darmanin a annoncé son déplacement dans les semaines à venir en Martinique. Le ministre des Outre-mer souhaite endiguer les problèmes d'insécurité qui persistent sur le territoire, comme l'a rappelé le député apparenté NUPES Johnny Hajjar lors des questions au gouvernement : "Depuis six mois, c'est plus de deux meurtres par armes à feu et par mois, avec une quarantaine de tentatives d'homicides."

Le 7 juillet dernier, un homme originaire de Sainte-Lucie a été assassiné à Fort-de-France, marquant le 16e homicide de l'année en Martinique.

Le député Johnny Hajjar insiste sur le nombre criant d'armes en circulation, ainsi que la drogue. "La Martinique est aussi une porte d'entrée de la drogue vers la France et le continent européen", ajoute-t-il.

Des saisies "record" en Martinique

"S'il y a beaucoup d'homicides, c'est qu'un certain nombre de trafiquants essaient de faire de la Martinique une plaque tournante de la drogue entre l'Amérique latine et l'Europe", explique Gérald Darmanin. Le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer est conscient de la crise sécuritaire sur le territoire, il évoque même "des saisies record de drogue et d'armes que la Martinique n'a jamais connues."

Le ministre délégué aux Outre-mer Jean-François Carenco doit se rentre en Martinique et en Guadeloupe pour "poser un diagnostic de sécurité avec les élus locaux", avant le déplacement de Gérald Darmanin.