Violent incendie à Païta en Nouvelle-Calédonie

incendies province sud
incendie paita
Lors de l'énorme feu subi par le Nord de Païta en octobre 2017. ©Sylvie Hmeun/NC1ère
Un violent incendie était en cours ce jeudi au sud de l'aéroport international de Nouméa-La Tontouta. En raison de fortes fumées, la route a dû être coupée, avant d'être partiellement rétablie à la circulation.
L'incendie s'est déclaré jeudi matin dans une zone de végétation, située au sud de l'aéroport de La Tontouta sur la commune de Païta, de l'autre côté de la route territoriale 1.    

Accès à l'aéroport bloqué

En milieu de journée, l'axe a été fermé à la circulation, en raison d'un front de flammes en bord de route et d'épaisses fumées.    
"La mairie a ouvert deux centres d'accueil pour les naufragés de la route. Il y a environ 200 véhicules qui sont bloqués au nord de l'aéroport", a indiqué à l'AFP Antoine Romain, un porte-parole de la mairie de Païta. Et de préciser qu'aucune habitation n'est jusqu'ici menacée, même s'il a été demandé aux résidents d'un lotissement de rester confinés chez eux, à cause des fumées. Depuis, la circulation a été partiellement rétablie, comme l'indiquent ici nos collègues de Nouvelle-Calédonie 1ère.

Autres répercussions  

Sont menacés en revanche un relai téléphonique de l'Office des postes et télécommunications ainsi qu'une balise servant à la régulation du trafic aérien. Concernant le trafic aérien justement, la compagnie Air Calédonie international a indiqué
que le vol prévu en fin d'après-midi pour Brisbane (Australie) serait retardé. Quant au vol en provenance de Sydney, il est attendu à l'heure habituelle (16h20 heure locale).    
 
Incendie NC
©NC1ÈRE L'incendie a détruit plus de 1200 hectares.

1300 hectares brûlés

Environ 1.300 hectares de végétation ont déjà été ravagés par les flammes, attisées par des vents violents, avec des rafales atteignant 35 noeuds (65 km/h). Un phénomène accentué par la période de sécheresse extrême que traverse l'archipel : la végétation est totalement déshydratée.

"D'importants moyens sont déployés dont quatre engins d'extinction de la commune avec 16 pompiers, deux engins de la sécurité civile, un camion citerne avec dix sapeurs-pompiers et deux hélicoptères bombardier d'eau gros porteur", a indiqué la sécurité civile dans un communiqué. Le service de lutte contre les incendies de l'aéroport est également mobilisé. Pour rappel, la majorité des communes de Nouvelle-Calédonie sont placées en vigilance extrême d'incendie.