Voile : le départ de la Transat Concarneau Saint Barthélémy reporté à cause de la météo

voile saint-barthélémy
Transat en double Concarneau Saint Barthelemy
Les bateaux restent au port près de la ville close ©Alexis Courcoux

C'est une première dans cette Transat en double, le report du départ à cause des mauvaises conditions au Cap Finisterre en Espagne. Les équipages auraient eu à affronter une véritable tempête, assez rare en cette saison. Les marins patientent donc au port, et parmi eux, Miguel Danet le saint Barth.

Initialement prévu demain, le coup d’envoi de la 15e édition de la Transat en Double, Concarneau – Saint Barthélemy est reporté en raison des conditions météo très difficiles attendues les prochains jours dans le golfe de Gascogne.

 

Francis Le Goff, le directeur de course, explique cette décision visant à préserver l’intégrité des marins et des bateaux." Cela fait quelques jours que nous surveillons l’évolution de la météo. Il y a deux dépressions. Une première rapidement après le départ avec une mer formée et du vent soutenu, soit des conditions déjà difficiles. Nous avions aussi un œil sur une deuxième dépression installée dans le golfe de Gascogne.

 


On est certains que la flotte subira le plus fort du coup de vent aux abords du cap Finisterre. C’est toujours un passage délicat et dans ces conditions, il s’avère même risqué d’autant que la majeure partie des routages fait passer la flotte entre le DST (Dispositif de Séparation de Trafic, rail des cargos) et la terre. Le vent est prévu fort et la mer importante. S’ajoute à cela la mer du vent qui s’oppose à la houle. Il est prévu 35 nœuds de vent moyen avec des rafales à 55 nœuds."

Et nous savons que souvent, dans cette zone, les fichiers sous-estiment les conditions réellement rencontrées par les marins "

Francis Le Goff, directeur de course

 

Prudence étant mère de sûreté, les équipes d'organisation travaillent à l'ajustement du dispositif du départ. Celui-ci aura lieu pas avant mardi voire mercredi. En attendant, un prologue spectacle va se courir demain dans la baie de Port-la-Forêt, permettant au public breton de venir voir le spectacle de ces Figaro à Foils. Il y aura un peu de vent et ce devrait être spectaculaire.

Les skippers, eux, ont appris la décision sans trop de surprise. Comme Miguel Danet, co-skipper L’égoïste - Cantina Saint Barth, le skipper de l'île du nord de la Caraïbe, 3ème de l'édition 2008 avec Eric Péron, le marin de Concarneau.

Miguel, c’est une sage décision ce report du départ  ?

"Oui c’est vrai que les conditions dans deux jours au Cap Finisterre, c’était du costaud, du vent de face au près entre 40 et 50 nœuds, 4 à 5 mètres de creux dans les vagues. Vu les conditions, est-ce qu’on a envie de se retrouver face aux éléments ? Pas vraiment, et c’est vrai que l’organisation a joué la sécurité, et a fait d’une pierre deux coup, pour les bateaux et pour les skippers"

Transat en double Concarneau Saint Barthelemy
Miguel Danet à la barre dU Figaro 3 ©Ronan Gladu

 

On est tous humains et on veut tous privilégier d’être à l’arrivée à saint Barthélemy et autant privilégier la sécurité, c’est la nature qui choisit dans ces cas-là, pas nous. 

Miguel Danet, L'Egoïste / Cantina Saint Barth

 

Dans ce cas, qu’allez-vous faire ?

"Eric (Peron le skipper) est rentré chez lui, moi j’habite en plein centre pas loin des quais. Le bateau reste dans la même configuration, on le ferme aujourd’hui et on attend les nouvelles indications du comité de course. Demain on fera un petit prologue, pour le public car les conditions seront clémentes, et nos partenaires seront heureux de voir les bateaux courir. Et puis on attendra la décision pour le départ, car on a quand même envie d’y aller on est là pour ça."