publicité

Législatives : quatre Ultramarins de l'hexagone qualifiés pour le second tour

Plusieurs Ultramarins étaient candidats dans l'hexagone pour le premier tour des législatives 2017. Quatre d'entre eux sont qualifiés pour le second tour. Les autres sont éliminés. Tous les résultats ici. 

© DR
© DR
  • Par David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le

Qualifiés

George Pau Langevin, ex-ministre des Outre-mer, est l'une des rares socialistes à tirer son épingle du jeu dans ce premier tour des législatives. La Guadeloupéenne vire en tête dans la 15ème circonscription de Paris, avec 24,1%. Il n'y avait pas de candidat de La République en Marche face à elle. Au second tour dimanche prochain, elle sera opposée à à un candidat de La France Insoumise, Mehdi Kemoune, qui a obtenu 18,5%.


Dans la 2ème circonscription des Hauts-de-Seine, la Guadeloupéenne Marie-Dominique Aeschlimann, candidate LR, est qualifiée pour le second tour, avec 23,6%. Mais elle est très loin derrière le candidat de La République en Marche, Adrien Taquet, qui est à 47%.

Dans la 4ème circonscription du Val-de-Marne, la Martiniquaise Maud Petit, candidate de La République en Marche, arrive largement en tête avec 40,3%, devant son adversaire LR. Elle a de bonnes chances de victoire dimanche prochain. 


Dans la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine, le Réunionnais Jérémy Coste (UDI) est qualifié pour le second tour avec 20,58%, loin derrière le candidate de La République en Marche, Gabriel attal (44,04%


Eliminés

Dans la 17ème circonscription de Paris, la Guadeloupéenne Babette de Rozières qui portait l'étiquette Les Républicains n'a pas réussi à passer le cap du premier tour. Elle obtient 6,5%.


Dans la 2ème circonscription du Val-de-Marne, le socialiste Axel Urgin ne parvient pas à conserver ce bastion du PS. Le
Guadeloupéen termine 3ème avec 10,6%. Il est éliminé.  

Sanction identique dans la 3ème circonscription du Val-de-Marne pour la socialiste Corinne Narassiguin. La Réunionnaise, porte-parole du PS, est éliminée avec 4,16%.

Dans la 6ème circonscription de l'Essonne, le Guadeloupéen Philippe Juraver, candidat de la France Insoumise, est éliminé avec 11,6%.

En Bretagne, dans la 5ème circonscription du Morbihan, la Polynésienne Teaki Dupont, soutenue par l'UDI, a également échoué, recueillant 7,7% .


Le Réunionnais Joseph Damour était en lice pour le Front National dans la 2ème circonscription des Pyrénées-Atlantique. Il a été largement battu, obtenant 9,2% des voix. 

Dans la 9ème circonscription de Haute-Garonne, la Polynésienne Eloïse Teriitaumihau était également investie par le Front National. Elle a obtenu 10,6% et n'est pas qualifiée pour le second tour. 

La Martiniquaise Huguette Fatna, Front National, ne parvient pas à se qualifier pour le second tour dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis, avec 9,4%.

Dans la 18ème circonscription de Paris, le Guadeloupéen Felix Beppo, maire-adjoint du XVIIIème arrondissement de Paris, candidat divers-gauche, réalise 1,2%. 

Dans la 6ème circonscription de Seine-Saint-Denis, le Martiniquais Philippe Milia, sans étiquette, obtient 0,9%.

Dans la 3ème circonscription de Seine-Saint-Denis, la Martiniquaise Janine Maurice-Bellay, divers gauche, réalise 0,7%.

Dans la 16ème circonscription de Paris, la Martiniquaise Somalia Barro, candidate du mouvement citoyen "A nous la démocratie", n'a obtenu que 0,2%. Comme La1ere.fr vous l'avait raconté la semaine dernière, elle avait la particularité de se présenter en même temps que sa soeur jumelle, suppléante du candidat Kaylan Fagour, dans la 3ème circonscription de Martinique, éliminé lui aussi avec 1,67%.

A Marseille, la très médiatique Sarah Soilihi, comorienne d'origine et porte-parole de Jean-Luc Mélenchon échoue. Elle termine troisième dans la 3ème circonscription des Bouches-du-Rhône avec 18,5%. Ce sont les candidats FN et LREM qui sont qualifiés pour dimanche prochain. 


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play