publicité

Tension à Mayotte : des manifestants tentent de fermer le bureau des étrangers de la préfecture

Le service de l'immigration de la préfecture de Mayotte a, de nouveau, été la cible, mardi, du Comité de défense des intérêts de Mayotte (CODIM). Les manifestants réclamaient la fermeture définitive du bureau des étrangers, cible de leur colère depuis presque un mois.

Une manifestation a rassemblé 3.000 personnes contre la suppression du visa Balladur lundi 25 septembre 2017 à Mamoudzou © Ornella LAMBERTI / AFP
© Ornella LAMBERTI / AFP Une manifestation a rassemblé 3.000 personnes contre la suppression du visa Balladur lundi 25 septembre 2017 à Mamoudzou
  • Par Angélique Le Bouter
  • Publié le , mis à jour le
Face-à-face tendu, ce mardi 18 octobre, entre des ressortissants comoriens et des habitants de Mamoudzou, venus réclamer la fermeture du service de l'immigration de la préfecture. Les forces de l'ordre ont dû s'interposer. Regardez le reportage de Mayotte 1ère : 
Tensions à Mayotte

Chaque jour, près de 600 demande de régularisation sont déposées au service de l'immigration de la préfecture. Devant la pression démographique subie par le 101è département, des Mahorais exigent un durcissement des procédures de demande de visa pour les ressortissants comoriens.

"Nous sommes fatigués, qu'ils rentrent chez eux!"
Une manifestante


Au même moment, à quelques dizaines de mètres de là, place de la République, des Mahorais ont prié pour leur île et contre l'immigration. Depuis presque un mois, le département est secoué par des tensions inter-communautaires. Les manifestations se multiplient.

La feuille de route franco-comorienne

Le 12 septembre dernier, la France et les Comores ont décidé de faciliter la délivrance du visa, normalement nécessaire aux ressortissants comoriens pour se rendre à Mayotte. La mise en œuvre de cette feuille de route franco-comorienne avait finalement été repoussée, au terme d'un réunion de plus de 3h au ministère des Outre-mer.

Le dossier sera de nouveau au programme d'une rencontre entre les élus comoriens et le chef de la diplomatie au ministère des Affaires étrangères, ce lundi 23 octobre à Paris.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play