publicité

172 millions d'euros pour le centre hospitalier de Mayotte

En réponse à une question du député de Mayotte Mansour Kamardine, la ministre de la santé, Agnès Buzyn a annoncé un investissement de 172 millions d'euros pour le centre hospitalier. 

Agnès Buzyn, Ministre de la santé © Eric FEFERBERG / AFP
© Eric FEFERBERG / AFP Agnès Buzyn, Ministre de la santé
  • Par Pierre Lacombe
  • Publié le
Lors de Commission élargie Crédit 2018 ce mardi à l'Assemblée nationale, le député de Mayotte, Mansour Kamardine, s'est adressé à la ministre de la santé pour, dans un premier temps, dresser un état des lieux chiffré de la situation sanitaire à Mayotte et plus particulièrement du centre hospitalier, actuellement en grève illimitée. 

3 fois moins de médecins par habitant que la moyenne, 25 fois moins pour ce qui concerne les médecins libéraux, 1 seul centre hospitalier pour deux cent trente mille habitants, 4 fois moins de spécialités médicales et chirurgicales que la moyenne, 4 fois plus de mortalité infantile que la moyenne, 7,3% des enfants de moins de 5 ans en situation de sous nutrition aiguë, 6 fois moins d’effort financier de la collectivité nationale que la moyenne...


Sur la base de ce constat, le député de Mayotte a ensuite demandé à la ministre pourquoi le département français de Mayotte ne s'inscrit pas dans les mêmes priorités que les autres départements en matière de santé. Le député qui a par ailleurs précisé que Mayotte détenait le triste record du plus grand désert médical français. 

La question du député de Mayotte Mansour Kamardine à la ministre de la santé, Agnès Buzyn: 

En réponse, la Ministre de la santé a annoncé qu'un investissement d'un montant de 172 millions d'euros venait d'être décidé pour améliorer l'offre d'accueil et de soins pour le centre hospitalier de Mayotte. 70 millions seront consacrés à une première tranche de travaux avec la création de 150 lits supplémentaires et de 10 nouveaux blocs opératoires. 102 millions d'euros seront ensuite consacrés au renforcement du pôle mères-enfants. 

La réponse la ministre de la santé, Agnès Buzyn: 

Sur le même thème

  • santé

    Guadeloupe : la méditation sous-marine pour surmonter les attentats de Paris

    Trente-six rescapés des attentats du 13 novembre à Paris participent, en Guadeloupe, à un essai clinique autour de la plongée sous-marine. Après 2 semaines de thérapie, certains confient avoir réussi à dompter des angoisses liées à leur choc post-traumatique.

  • santé

    Martinique : À nouveau des vers dans les repas à la cantine

    Après la désagréable découverte des élèves du collège de Sainte-Marie, c'est au tour de trois établissements scolaires du Sud de trouver eux aussi, des vers dans leur repas. Les parents ont rencontré ce jeudi 30 novembre une représentante de la Datex pour réclamer un meilleur service.
    01 Décembre
  • santé

    Trois cas de salmonellose confirmés en Polynésie

    Dans un communiqué, le ministre de la santé a annoncé jeudi 30 novembre que plusieurs cas de salmonellose et un décès ont été recensés ces derniers jours en Polynésie. Le centre d'hygiène et de salubrité publique a envoyé une équipe d'inspection. Deux analyses sont en cours.
    01 Décembre
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play