outre-mer
territoire

"Loïc Liber a fait beaucoup de progrès"

faits divers
Loïc Liber
©BFM TV
Les proches de Loïc Liber, le soldat victime de Mohamed Merah se sont exprimés sur BFM TV. Les nouvelles qu'ils donnent du militaire guadeloupéen, désormais paraplégique, se veulent rassurantes.
C'était le 15 mars 2012. Loïc Liber, parachutiste au 17ème régiment du génie parachutiste de Montauban  était pris pour cible dans les rues de Montauban avec deux autres soldats par le terroriste Mohamed Merah. Abel Chennouf et Mohamed Legoud décèdent de leurs blessures. Loïc Liber, blessé à la gorge et à la moelle épinière et laissé pour mort est depuis paraplégique. Actuellement hospitalisé à l'hôpital militaire de Percy à  Clamart (92), il mène un long combat pour retrouver possession de ses moyens.
Le tueur Mohamed Merah, qui avait auparavant  déjà tué un militaire à Toulouse,  assassinera  ensuite quatre personnes dont trois enfants dans une école juive de Toulouse. Il  sera abattu par le RAID à son domicile le 22 mars.
 
Près d'un an après, la mère et la petite amie de Loïc Liber se sont exprimées au micro de BFM TV. "Loïc a fait beaucoup de progrès, a déclaré Emilienne sa mère. Il voit, il parle, il mange…"
 
Audrey Valluet, sa compagne a précisé qu'il n'avait pas de souvenirs précis de l'attentat du 15 mars. "Il se souvient de la matinée, il se souvient avoir déjeuné, il se voit debout en dehors de la route , et c'est tout.(…) Aujourd'hui, il a envie de continuer à se battre pour retrouver le maximum d'autonomie et retrouver une vie a peu près normale".

Voir le reportage de BFM TV
 
Loïc Liber, qui sera décoré de la médaille militaire ce lundi. Une page Facebook de soutien, compte plus de 4 109 membres. Elle recueille des messages, des prières et des encouragements  venus de tous horizons.
Publicité