publicité

Un faux prince tahitien condamné à 14 ans de prison en Australie

Un jeune homme s'étant fait passer pour un prince tahitien a été condamné à 14 ans de prison pour avoir détourné plus de 16 millions de dollars australiens, soit 13 millions d'euros.

Capture d'écran de Joël Morehu Barlow extraite du site theaustralian.com © theaustralian.com
© theaustralian.com Capture d'écran de Joël Morehu Barlow extraite du site theaustralian.com
  • Par Maïté Koda
  • Publié le
Son vrai nom est Hohepa Hikairo Morehu Barlow mais il se fait appeler Joël Barlow.  Ce Maori de 38 ans, originaire de Nouvelle Zélande et installé en Australie, s'est fait passer pendant quatre ans pour un prince tahitien. Une lubie qui aurait pu rester inoffensive si l'homme n'avait, pour financer le train de vie fastueux correspondant à son rang princier, détourné l'équivalent de près de 13 millions d'euros d'argent public.


Des faux documents  

Pour ce faire, l'homme employé à la comptabilité des services de santé de l'Etat du Queensland a commencer à piquer régulièrement dans la caisse de l'administration. S'enhardissant au fil des mois, il a ensuite détourné directement des l'argent de subventions destinées à des organismes caritatifs en falsifiant des documents.
 
C'est pour justifier ses voitures de collection et sa garde robe de luxe qu'il a affirmé à son entourage être un riche prince héritier de Tahiti.
Arrêté en décembre 2011, le faux prince qui a plaidé coupable de détournement de fonds et détention de drogue,  a été condamné par le tribunal de Brisbane à 14 ans de prison.  Il pourrait bénéficier de la liberté conditionnelle d'ici 2018.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play