Les ministres européens votent la fin des quotas pour la production de sucre en 2017

agriculture
Champ de canne à sucre
©Réunion 1ère
Le Conseil des ministres de l'UE a voté ce mardi à 25 voix sur 27 la fin des quotas sur le sucre d'ici 2017. Des discussions doivent avoir lieu avec le Parlement européen et la Commission européenne pour qu'une date définitive soit arrêtée.
A l'issue de deux jours de réunion à Bruxelles avec les ministres de l'agriculture européens autour de la réforme de la PAC, 25 états sur 27 (la Slovénie et la Slovaquie l'ont rejetée) ont voté pour la fin des quotas sucriers en 2017. La Commission européenne s'est pour sa part déjà exprimée en souhaitant leur fin pour 2015, le Parlement européen lui s'est prononcé pour une échéance à 2020. A l'issue de discussions entre les trois instances, une décision définitive devrait tomber au plus tard fin juin.
 

La fin d'un prix fixe garanti

Les quotas de sucre sont fixés dans le cadre de la réforme de l'organisation commune du marché du sucre (OCM sucre). Les producteurs sucriers bénéficient d'un système d'aide aux planteurs versés par l'Union européenne.
Des quotas fixent la quantité maximum de sucre bénéficiant d'une garantie de prix et d'écoulement. Des mesures contestées par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui demande la fin de ces quotas. Celle-ci  signifiera donc pour les producteurs de sucre de canne et de betterave la fin d'une garantie d'un prix fixe, au dessus du cours mondial.