publicité

Le député de Wallis Napolé Polutélé rejoint le Parti Socialiste

Le député de Wallis et Futuna, élu en mars 2013 lors d'élection législatives partielles, et avec le soutien de l'UMP,  a rejoint le groupe PS à l'Assemblée nationale.

L'Assemblée nationale © Frédéric Soreau / Photononstop
© Frédéric Soreau / Photononstop L'Assemblée nationale
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
C'est un retournement de situation qui peut étonner. Le 24 mars 2013, Napolé Polutélé non inscrit mais bénéficiant du soutien de l'UMP devient député de l'archipel. Il s'impose face à Mikale Kulimoetoke et Tatau Tialetagi, tous deux divers gauche.
 
A l'annonce de cette victoire surprise, le président de l'UMP Jean-François Copé lui-même se fend d'un communiqué pour se féliciter de cette victoire qui révélait "l'échec de la politique de François Hollande".  Un emballement que doit sans doute regretter le président de l'UMP.
 Deux mois après son élection,  le député vient finalement d'opter pour un rapprochement avec le groupe socialiste. "Il est apparenté administratif uniquement, nuance son assistant parlementaire. Ce qui signifie juste qu'il pourra bénéficier du personnel
et de la logistique administrative du groupe".
 
Napolé Polutelé © Assemblée nationale


 Un choix logistique

Il se défend d'y voir un retournement de veste. "Il faut considérer cette décision dans le contexte local. Sur place, les clivages tels qu'on les connaît dans l'Hexagone n'existent pas" précise-t-il. Un choix logistique donc, permettrait au député d'avancer plus rapidement sur ces dossiers. Des mini-jeux du Pacifique prévus en septembre, aux conséquences du cyclone Evan en décembre qui a laissé de nombreuses familles sans toit ou encore la question de la prise en charge des évacuations sanitaires, les chantiers sont nombreux et "traînent depuis trop longtemps".
 
Un positionnement uniquement  guidé par l'intérêt de ses administrés selon l'entourage de Napolé Polutélé, qui a le grand avantage de lui faciliter l'accès aux ministères. Le député a ainsi rencontré à plusieurs reprises le ministre des Outre-mer Victorin Lurel, mais aussi les ministères des Sports, de la Santé et devrait obtenir un entretien à l'Elysée "très prochainement".
Napole Polutele a voté ce mardi en faveur du projet de loi relatif à l'enseignement supérieur et la recherche, comme l'immense majorité des socialistes. Le groupe UMP a quant à lui voté contre par 190 voix sur 196 membres. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play