outre-mer
territoire

Pétrole en Guyane : Shell espère un nouvel eldorado écossais

social
Patrick Roméo, PDG Shell
Patrick Roméo, le PDG de Shell ©Alain Jeannin
Patrick Roméo, le PDG de Shell France, était l'invité du journal InfoMidi sur France Ô. Malgré deux échecs dans la campagne de forage menée au large de la Guyane, il se veut optimiste. Il compare la situation de la Guyane à celle de l'Ecosse dans les années 60. 
Les prochains résultats de la campagne de forage menée au large de la Guyane sont attendus fin juillet. Patrick Roméo, le PDG de Shell France, invité d'InfoMidi sur France Ô, assume les aléas d'une exploration hautement sécurisée et coûteuse mais dans des profondeurs géologiques qui rendent difficiles l'évaluation d'un pétrole vieux de 100 millions d'années et dont les couches se déplacent. Les échantillons prélevés au fond de l'océan au large des côtes guyanaises sont analysés dans les laboratoires de Shell à Houston aux Etats-Unis et pour le moment, explique Patrick Roméo un brin mystérieux "il y a du bon et du moyen".


Gisement de pétrole…et d’emplois ?

Si Shell décide de se lancer dans l'exploitation pétrolière en Guyane, chaque champ pétrolier devrait créer entre 800 et 1000 emplois localement, selon Patrick  Roméo le PDG de Shell qui précise : " Et si vous avez 5 champs pétroliers, ce qui est envisageable, vous arrivez à des échelles qui sont significatives, sans oublier les emplois des activités induites et notamment les sociétés spécialisées dans l'environnement".


Cayenne = Aberdeen ?

Pour Patrick Roméo, la situation guyanaise pourrait se comparer à une autre: " la Guyane c'est un peu l'Ecosse des années soixante. C'était une région peu industrialisée du Royaume-Uni, elle a connu l'eldorado du pétrole, la prospérité économique et le plein emploi. C'est absolument colossal ce que le pétrole a apporté à la population écossaise. Pour la Guyane, l'objectif est réalisable si notre campagne de prospection est couronnée de succès. Cayenne pourrait connaître un boom économique comparable à Aberdeen ».


Le pétrole et les entrepreneurs

Shell en catalyseur d'un nouveau climat de confiance en Guyane ? En tout cas, selon le PDG de Shell France, l'arrivée de la compagnie pétrolière semble avoir redonné espoir aux chefs d'entreprise locaux. Les investissements réalisés dans le pays, par Arianespace et désormais Shell, donneraient davantage confiance pour entreprendre, d'après Patrick Roméo. 
Publicité