Le Figaro Magazine dénonce le "lobby des DOM-TOM"

médias
Figaro Magazine
Dans son numéro qui parait aujourd'hui à Paris, le Figaro Magazine s'attaquent à "Ceux qui bloquent la France". Parmi eux, selon l'hebdo conservateur, l'outre-mer qui "défend ses niches fiscales".
Les syndicats, les lobbies, les intermittents, les corporations...
Le Figaro Magazine consacre, dans son numéro de cette semaine, son principal dossier à ceux qui, selon lui, "sabotent toute réforme". Le ton est donné et parmi les "lobbies qui bloquent la France" entre les syndicats d'enseignants, la CGT "bastion du non", le "lobby écolo", ou encore l'industrie pharmaceutique, le Fig Mag pointe du doigt "le lobby des Dom-tom".


Pour les ménages les plus aisés

Selon l'hebdomadaire, si le dispositif de défiscalisation n'a pas été "trop raboté" en 2011, c'est parce que ce lobby sait se faire entendre, "notamment par la voix du ministre des Outre-mer Victorin Lurel". Et pourtant, poursuit le Fig-Mag, les 55 dispositifs de défiscalisation dont bénéficient les Outre-mer, qui coûtent 4,2 milliards d'Euros, sont jugés peu efficaces par l'Inspection générale des Finances, notamment parce qu'ils profitent surtout aux ménages les plus aisés.  Le journal rappelle les évènements de 2009 qui ont paralysé les Antilles et La Réunion pour conclure que "la crainte d'une flambée des îles ultramarines tétanise les édiles".